Réacteurs à l'arrêt A1, A2 et A3 de Chinon

La filière UNGG est constituée de six réacteurs, dont les réacteurs de Chinon A1, A2 et A3. Ces réacteurs de première génération fonctionnaient avec de l’uranium naturel comme combustible, utilisaient le graphite comme modérateur, et étaient refroidis au gaz. Au sein de cette filière, on distingue les réacteurs dits « intégrés », dont les échangeurs de chaleur se situent sous le cœur du réacteur à l’intérieur du caisson, et les réacteurs « non intégrés », dont les échangeurs se situent de part et d’autre du caisson du réacteur. Les réacteurs Chinon A1, A2 et A3 sont des réacteurs UNGG « non intégrés ». Ils ont été arrêtés respectivement en 1973, 1985 et 1990.

En bref

31

Lettres de suite d'inspection

5

Consultations du public

0

Avis d'incidents

18

Rêglementation

Consultations du public

5 consultations du public

Consultation du 06/01/2020 au 21/01/2020

Atelier des matériaux irradiés Utilisation de substances radioactives

Source d'eau ultime - Site nucléaire de Chinon

Les prélèvements d’eau et les rejets d’effluents de la centrale nucléaire de Chinon sont actuellement réglementés par les décisions n° 2015-DC-0527 et n° 2015-DC-0528 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 20 octobre 2015.

[2020.01.01]

0 Contributions

Consultation du 10/07/2019 au 17/11/2019

Réacteurs à l'arrêt A1, A2 et A3 de Chinon Stockage ou dépôts de substances radioactives

Démantèlement de Bugey 1, Chinon A1 et A2, Chinon A3, Saint-Laurent A1 et A2

Les réacteurs nucléaires de « première génération » d’EDF de type « uranium naturel-graphite gaz[1] » (UNGG) ont été arrêtés entre 1973 et 1994. Le combustible, qui représentait la quasi-totalité du risque, a été évacué. Les installations n’ont été que partiellement démantelées.

[2019.07.31]

9 Contributions

Consultation du 02/10/2016 au 17/10/2016

Réacteurs à l'arrêt A1, A2 et A3 de Chinon Stockage ou dépôts de substances radioactives

Chinon A1 D et A2 D situées dans la commune d’Avoine

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte du 17 août 2015 a modifié l’article L. 593-24 du code de l’environnement de la façon suivante : « si une installation nucléaire de base cesse de fonctionner pendant une durée continue supérieure à deux ans, son arrêt est réputé définitif […]» et « le délai de dépôt du dossier mentionné[1] à l'article L. 593-27 [est] fixé par décision de l'Autorité de sûreté nucléaire. ». Le décret du 28 juin 2016 ne prévoie pas de disposition transitoire d’application. 

[2016.10.86]

0 Contributions

Consultation du 21/06/2015 au 06/07/2015

Réacteurs à l'arrêt A1, A2 et A3 de Chinon Stockage ou dépôts de substances radioactives

Site de la centrale nucléaire de Chinon (EDF – Indre-et-Loire)

Projets de décisions de l’ASN relatifs aux modalités de prélèvement et de consommation d’eau, de rejet dans l'environnement, de surveillance de l’environnement, et fixant les limites de rejets dans l’environnement des effluents liquides et gazeux des installations nucléaires de base n° 94, n° 99, n° 107, n° 132, n° 133, n° 153 et n° 161 exploitées par Électricité de France – Société Anonyme (EDF-SA) dans la commune d’Avoine (département d’Indre-et-Loire)

[2015-06-70]

0 Contributions

Consultation du 02/03/2014 au 17/03/2014

Services centraux d'EDF Direction

Projet de décision EDF CIDEN

Ce projet de décision concerne les installations nucléaires de base (INB) en démantèlement (nos45, 46, 91, 133, 153, 161, 162, 163), l’INB n°74 et l’INB n°141 exploitées par EDF-SA.

[2014-03-29]

1 Contributions