Usines Orano Cycle de fluoration de l’uranium

Conformément à la prescription de l’ASN, les installations de fluoration les plus anciennes ont définitivement été mises à l’arrêt avant le 31 décembre 2017. Les installations arrêtées ont depuis été vidangées de la majorité de leurs substances dangereuses et sont en phase de préparation au démantèlement.

Orano Cycle a déposé en février 2014 un dossier de démantèlement de l’INB 105 (ex‑Comurhex), soumis à enquête publique en 2017, dont l’instruction par l’ASN s’est poursuivie en 2018. Les principaux enjeux associés au démantèlement de l’INB 105 sont liés aux risques de dissémination de substances radioactives, d’exposition aux rayonnements ionisants et de criticité, en raison de substances uranifères résiduelles présentes dans certains équipements.

L'usine de préparation d'hexaflorure d'uranium Orano (ex-Comurhex) de Pierrelatte dans la Drôme (26) était destinée en premier lieu à la transformation de l'uranium en hexafluorure (UF6) pour permettre son enrichissement ultérieur. Cette fabrication était réalisée à partir d'uranium naturel, dans la partie ICPE (Installation classée pour la protection de l'environnement) de l'installation ou à partir d'uranium de retraitement, pour la partie INB.

En bref

179

Lettres de suite d'inspection

4

Consultations du public

19

Avis d'incidents

33

Rêglementation

Arrêts de réacteurs

0 arrêts de réacteur