Usines Orano Chimie Enrichissement de fluoration de l’uranium

L'usine de préparation d'hexaflorure d'uranium Orano (ex-Comurhex) de Pierrelatte dans la Drôme (26) était destinée en premier lieu à la transformation de l'uranium en hexafluorure (UF6) pour permettre son enrichissement ultérieur. Cette fabrication était réalisée à partir d'uranium naturel, pour la partie ICPE (Installation classée pour la protection de l'environnement) de l'installation ou à partir d'uranium de retraitement, pour la partie INB.

En bref

184

Lettres de suite d'inspection

4

Consultations du public

19

Avis d'incidents

33

Rêglementation

Conformément à la prescription de l’ASN, les installations de fluoration les plus anciennes ont définitivement été mises à l’arrêt avant le 31 décembre 2017. Les installations arrêtées sont en phase de démantèlement sous couvert du décret n° 2019-1368 du 16 décembre 2019.

Les principaux enjeux associés au démantèlement de l’INB 105 sont liés aux risques de dissémination de substances radioactives, d’exposition aux rayonnements ionisants et de criticité, en raison de substances uranifères résiduelles présentes dans certains équipements.

L’usine Philippe Coste, dont les installations sont des ICPE classées Seveso seuil haut et remplacent celles de l’INB 105 (ex‑Comurhex) a été mise en service en 2019. Diverses unités support de cette usine ont également été mises en service depuis ; seule la nouvelle unité de traitement des effluents liquides de l’usine Philippe Coste reste en attente de mise en service. Le fonctionnement de ces ICPE est encadré par la décision ASN n° CODEP-LYO-2021-019313 portant prescriptions relatives à l’exploitation des installations classées pour la protection de environnement de conversion de l'uranium naturel, situées dans le périmètre de l’INB 105.

Date de la dernière mise à jour : 27/09/2022