Réacteur n°2 Saut de séquence intervenu lors du rechargement conduisant à une erreur de positionnement de deux assemblages combustible en cuve

Publié le 02/09/2004

Centrale nucléaire de Golfech Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 30 août 2004, lors du rechargement du réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Golfech, une erreur a conduit à déposer deux assemblages de combustible dans la cuve du réacteur à des emplacements différents de ceux initialement prévus par le plan de rechargement.

Le combustible des centrales nucléaires est contenu dans des barreaux métalliques regroupés en assemblages. Le coeur du réacteur de Golfech est composé de 193 assemblages. Lors du rechargement, ces assemblages sont sortis un par un de la piscine du bâtiment combustible pour être entreposés dans la cuve du réacteur.

Après avoir déposé un assemblage combustible en cuve, le chef de chargement a constaté une dissymétrie dans la position des assemblages de combustible neufs. Il comprend alors qu'un saut de séquence est intervenu lors de la relève des équipes de quart à 14h, et que 2 assemblages combustible ont été rechargés à des positions erronées.

Le rechargement a été interrompu dès la découverte de l'écart. Les 3 derniers assemblages combustible positionnés en cuve ont été renvoyés dans le bâtiment combustible.

En première analyse, il apparaît que lors de la relève, l'opérateur du bâtiment combustible quittant son quart a préparé la fiche de l'assemblage combustible suivant, fiche que le nouvel opérateur a attribué à l'assemblage combustible en cours de chargement en cuve. Ce dernier a alors pris la fiche suivante et ainsi sauté une séquence.

Un GTS (groupe technique de sûreté) extraordinaire a été réuni sur le site pour mettre en place des parades au niveau des conditions de relève et des vérifications à réaliser après chaque séquence. Le rechargement a repris le 31 août à 2 h, pour se terminer sans autre écart dans la matinée du 1er Septembre 2004.

Sur proposition de l'exploitant, l'autorité de sûreté nucléaire a classé cet incident au niveau 1 de l'échelle INES pour défaut de culture de sûreté.

 

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie