Réacteur 2 Non respect des règles générales d'exploitation

Publié le 16/08/2000

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 16 août 2000, alors que le réacteur était en arrêt pour rechargement du combustible, l'exploitant a procédé à un essai de débit du circuit de refroidissement à l'arrêt dans une configuration non conforme à la méthode définie dans les Règles Générales d'Exploitation (RGE).

Le circuit de refroidissement à l'arrêt assure, lors des phases d'arrêt des réacteurs, la circulation et un niveau d'eau minimal dans le circuit primaire, afin d'évacuer la chaleur résiduelle provenant des combustibles encore présents dans le coeur du réacteur. Il est constitué de deux voies redondantes.

Une partie des circuits connectés au circuit de refroidissement à l'arrêt était isolée pour la réalisation d'un autre essai alors que l'essai de débit était planifié. Afin de ne pas modifier la planification, l'essai a été réalisé en utilisant une configuration de circuit différente de celle prévue par la règle approuvée par l'Autorité de Sûreté. En temps réel, cette anomalie n'a fait l'objet d'aucune analyse formalisée dans un document.

Par la suite, cette anomalie a été détectée lors d'une vérification de la bonne réalisation des essais périodiques. L'analyse de cette anomalie a été présentée aux représentants de l'Autorité de Sûreté et jugée insuffisante.

L'Autorité de Sûreté a alors demandé à l'exploitant de la traiter en tant qu'incident significatif pour la sûreté.

Une étude approfondie complémentaire a permis de garantir le bon fonctionnement du circuit pour l'ensemble des conditions d'exploitation.

L'analyse des causes de cet incident, réalisée par l'exploitant, a révélé d'autres anomalies dans la réalisation de cette activité qui démontre des lacunes dans le processus d'assurance qualité.

Pour cette raison, cet incident a finalement été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie