Non-respect d'une prescription technique ayant entraîné un dépassement de la masse limite de détention de matière nucléaire

Publié le 01/04/2004

Centraco Traitement de déchets et effluents radioactifs - Socodei

L'usine CENTRACO - acronyme pour « centre nucléaire de traitement et de conditionnement » - située sur la commune de CODOLET dans le GARD pratique l'incinération et la fusion de déchets faiblement radioactifs. L'objectif est une concentration et un gain de volume avant expédition à l'ANDRA. Cette INB est exploitée par SOCODEI filiale commune d'EDF et de COGEMA.

Des prélèvements de cendre résultant de l'incinération des déchets sont analysés par un laboratoire spécialisé extérieur à l'installation.

En septembre 2003, les résultats d'analyse ont fait apparaître une radioactivité d'émetteurs alpha correspondant à la présence dans ces résidus d'une masse totale de plutonium estimée à 1,5 gramme. Cette valeur, très faible, est cependant supérieure à la limite d'exemption de détention de matière nucléaire qui est fixée à 1 gramme.

A ce titre, l'incident a été initialement déclaré par l'exploitant au niveau zéro de l'échelle INES.

L'analyse de l'origine de ce dépassement a mis en évidence un dysfonctionnement dans l'application des procédures et des critères d'acceptabilité des déchets liquides avant traitement.

Bien qu'il n'y ait pas de conséquence notable sur la sûreté et le personnel, cet incident constitue un écart aux exigences définies dans les prescriptions techniques de l'installation.

Pour cette raison, cet incident a été reclassé, à la demande de l'Autorité de Sûreté Nucléaire , au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie