Non respect d'une conduite à tenir à la suite d'une indisponibilité d'un échangeur EAS

Publié le 22/07/2008

Centrale nucléaire de Fessenheim Réacteurs de 900 MWe en attente de démantèlement - EDF

Le 4 juillet 2008, alors que le réacteur n°2 est dans un état d'arrêt permettant une intervention sur une tuyauterie du circuit secondaire, le débit d'eau brute sur l'un des échangeurs du circuit d'aspersion d'eau dans l'enceinte (EAS) est relevé inférieur au seuil prescrit par les règles générales d'exploitation.

Le circuit d'aspersion d'eau dans l'enceinte (EAS) pulvérise, en cas d'accident, de l'eau contenant de la soude afin de diminuer la pression et la température dans l'enceinte du réacteur.

A la suite d'une indisponibilité d'une voie du circuit EAS dans cet état d'arrêt du réacteur, l'exploitant doit ramener le réacteur sous 14 heures vers un état d'arrêt plus adéquat, conformément aux règles générales d'exploitation. Or, l'utilisation d'une procédure inadaptée a conduit l'exploitant à ramener le réacteur dans cet état d'arrêt au-delà du délai prescrit.

En raison du non-respect de la conduite à tenir dans le cadre de l'indisponibilité d'une voie du circuit EAS, l'événement a été reclassé par l'exploitant au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie