Mélange non conforme de graisses dans des servomoteurs qualifiés aux conditions accidentelles

Publié le 27/04/2009

Centrale nucléaire de Civaux Réacteurs de 1450 MWe - EDF

Le 19 avril 2009, dans le cadre de contrôles demandés par l’ASN à la suite d’évènements survenus ces neuf derniers mois sur les sites de Nogent-sur-Seine, Golfech et Chooz B, la centrale nucléaire de Civaux a identifié des écarts de graissage sur quatre servomoteurs.

Un servomoteur est un système motorisé qui permet à un élément mécanique d'atteindre des positions prédéterminées, puis de les maintenir. Les servomoteurs sont utilisés, par exemple, pour manœuvrer des vannes.

Le graissage des servomoteurs des vannes qui doivent pouvoir résister à des conditions accidentelles fait l’objet de prescriptions particulières en fonction de l’emplacement des matériels et des conditions d’ambiance pour lesquelles il est requis. Bien que chacune des graisses soit homologuée individuellement, leur mélange ne l’est pas.

Lors de l’arrêt du réacteur n°1 de Civaux, l’ASN a imposé le contrôle exhaustif de tous les servomoteurs qui doivent résister à des conditions accidentelles afin de garantir sans ambiguïté possible l’absence de mélange de graisses. Les contrôles réalisés sur les cinquante servomoteurs ont conduit à identifier que quatre d’entre eux contenaient un mélange de deux graisses. Ces servomoteurs concernent le système d’injection de sécurité, le circuit d’aspersion dans l’enceinte et les deux voies redondantes du système de refroidissement du réacteur à l’arrêt.

Des actions immédiates ont été entreprises pour remettre en conformité le graissage de ces quatre servomoteurs.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur le personnel, sur l’environnement et sur la sûreté de l’installation. Toutefois, ces écarts ayant une origine commune dans la maintenance de matériels importants pour la sûreté et redondants, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie