Détection tardive du mauvais positionnement d’une vanne isolant un capteur de pression du circuit primaire du réacteur n° 3 de la centrale de Chinon B

Publié le 03/11/2011

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 19 octobre 2011, alors que le réacteur n° 3 de la centrale de Chinon B était en phase de redémarrage après un arrêt pour maintenance et rechargement du combustible, l’exploitant a identifié une erreur de positionnement d’une vanne située en amont d’un capteur de pression du circuit primaire.

Le circuit primaire principal est un circuit fermé, contenant de l’eau sous pression. Cette eau s’échauffe dans la cuve du réacteur au contact des éléments combustibles. Dans les générateurs de vapeur, celle-ci cède la chaleur acquise à l’eau du circuit secondaire pour produire la vapeur destinée à entraîner le groupe turboalternateur. La pression et la température du circuit primaire sont deux paramètres fondamentaux que l’équipe de conduite doit surveiller en permanence.

A l’issue d’une intervention réalisée lors de l’arrêt du réacteur n°3, une vanne isolant et rendant indisponible un capteur, situé en aval et mesurant la pression du circuit primaire, n’a pas été remise en configuration. C’est lors de l’opération de montée en pression du circuit primaire que cette indisponibilité a été observée. Après avoir arrêté la pressurisation et identifié le problème, la vanne a été ouverte et le capteur rendu à nouveau disponible.

Cet événement n’a pas eu de conséquence réelle sur la sûreté de l’installation dans la mesure où un second capteur de pression était disponible. Toutefois, compte tenu de sa détection tardive par rapport aux délais prévus par les spécifications techniques d’exploitation, il a été classé au niveau 1 de l’échelle internationale des événements nucléaires INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie