Introduction par erreur d'une jarre remplie d'oxyde de plutonium primaire dans un poste de travail d'un atelier de production.

Publié le 09/07/2007

Usine de fabrication de combustibles nucléaires (MELOX) Fabrication de substances radioactives - Orano Cycle

Le 29 mai 2007, à la fin d'une opération de broyage de pastilles rebutées, un chariot automatique de transport devant permettre l'évacuation du produit broyé a été admis dans le poste de travail alors qu'il était déjà chargé de matière.

Ceci a entraîné la présence d'une quantité de matière supérieure à la normale au niveau du poste de travail. L'exploitant est revenu à une situation normale en renvoyant les jarres concernées dans leur entreposage. Cette situation n'a pas eu de conséquence au plan de la criticité , car elle est prise en compte dans les études de sûreté.

L'Autorité de sûreté nucléaire a été informée de cet écart par une déclaration de l'exploitant datée du 31 mai 2007.

La première instruction réalisée par les inspecteurs de l'Autorité de sûreté nucléaire, à la suite de l'examen de cette déclaration, a permis de mettre en évidence un non-respect des consignes d'exploitation.

Le non-respect des procédures a conduit l'Autorité de sûreté nucléaire à classer cet événement au niveau 1 de l'échelle INES le 29 mai 2007, qui comporte 8 niveaux de 0 à 7.

 L'usine MELOX, située sur le site de Marcoule dans le Gard, fabrique des assemblages de combustibles MOX destinés aux réacteurs électronucléaires à eau légère.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie