Indisponibilité prolongée de la pompe de test des réacteurs 1 et 2

Publié le 25/08/2002

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Lors d'un essai périodique effectué le 25 août dans le cadre du redémarrage du réacteur 1, un manque de pression d'huile a été constaté sur la pompe de test commune aux réacteurs 1 et 2, la rendant alors indisponible.

Le réacteur 1 était en arrêt pour rechargement de combustible depuis le 18 juillet.

Avant de remonter en puissance un réacteur, il est nécessaire de réaliser des essais périodiques du bon fonctionnement de certains matériels.

Au cours d'un de ces essais périodiques, l'exploitant a découvert un manque de pression d'huile sur le circuit haute pression de la pompe de test commune aux réacteurs 1 et 2.

Cette pompe de test est notamment utilisée dans le cas d'un incident entraînant la perte totale des alimentations électriques de la centrale. Elle sert alors à maintenir l'eau en contact avec les éléments combustibles à une pression suffisante pour garantir leur refroidissement.

Cet incident n'a pas eu de conséquence réelle sur la sûreté des réacteurs 1 et 2. Néanmoins, la pompe de test est restée indisponible au delà du délai prescrit par les règles générales d'exploitation applicables aux réacteurs 1 et 2. L'incident a donc été classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléairesINES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie