Indisponibilité d’une chaine de mesure de la puissance nucléaire du réacteur 1

Publié le 18/01/2019

Centrale nucléaire de Penly Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 16 janvier 2019, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité d’une chaine de mesure du système de surveillance neutronique du réacteur 1.

Le système de mesure de la puissance nucléaire permet d'assurer la surveillance permanente de la puissance du réacteur. Cette surveillance, qui consiste à mesurer le flux de neutrons issus du cœur du réacteur, est effectuée par l’intermédiaire de capteurs disposés à l’extérieur de la cuve.

Le 3 janvier 2019, l’exploitant a procédé aux réglages des seuils d’alarme des chaînes de mesure neutronique, opération qui a nécessité la manipulation d’un commutateur. Le 8 janvier 2019, un essai périodique hebdomadaire de contrôle de ces mêmes chaînes a été déclaré satisfaisant.

Le 12 janvier 2019, le réacteur 1 était en phase de recherche de criticité à la suite de son passage en état « réacteur en puissance ». L’exploitant a constaté un décalage de la valeur mesurée par une des quatre chaînes de mesure neutronique. Le diagnostic a mis en évidence une mauvaise transmission de la valeur en salle de commande, dû à un défaut de positionnement d’un commutateur. La chaîne a été considérée indisponible et les opérations de démarrage du réacteur ont été stoppées.

Cette situation a conduit EDF à considérer qu’une chaîne de mesure n’était pas disponible du 3 janvier 2019 à 8h30 au 12 janvier 2019 à 12h00. Dès la détection de l’écart, EDF a respecté la conduite à tenir et a remis en conformité le capteur concerné afin que la chaîne de mesure retrouve son fonctionnement normal.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel et l’environnement. Cependant, compte tenu de sa détection tardive, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie