Îlotage provoqué des deux réacteurs - Réacteurs n°1 et 2

Publié le 29/06/2004

Centrale nucléaire de Saint-Alban Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 14 juin 2004, alors que les deux réacteurs étaient en puissance, la perte du réseau électrique au poste d'évacuation d'énergie de Pivoz-Cordier a conduit à l'îlotage simultané des deux réacteurs du site vis-à-vis du réseau électrique.

L'îlotage est une opération qui intervient lors de défaillances du réseau électrique. Il consiste à isoler le réacteur du réseau électrique externe, tout en le maintenant en puissance. Le réacteur ne produit alors, par l'intermédiaire de son alternateur, que l'énergie électrique nécessaire à son fonctionnement dans un état sûr. En cas d'échec de l'îlotage, le réacteur s'arrête et l'alimentation électrique des systèmes importants pour la sûreté est assurée par des groupes électrogènes. Cette opération d'îlotage fait l'objet de tests périodiques afin de vérifier le bon fonctionnement des systèmes automatiques.

Dans ce cas précis, l'origine de la perte du réseau électrique est liée à un mouvement social au poste d'évacuation d'énergie, et à la coupure volontaire des lignes.

Les systèmes automatiques d'îlotage ont bien fonctionné et les actions à mener par les opérateurs se sont déroulées de façon satisfaisante. Les deux réacteurs ont été à nouveau couplés au réseau dès que le poste d'évacuation de l'énergie a été rendu disponible. Les systèmes de protection des réacteurs n'ont pas été sollicités.

Néanmoins, en raison du caractère provoqué et simultané de ces îlotages, sortant du cadre normal de l'exploitation des réacteurs, un événement significatif pour la sûreté a été déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire.

En raison du bon déroulement des actions automatiques et des opérations prévues par les procédures, cet événement a été classé au niveau 0 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie