Dysfonctionnements dans la gestion par EDF des sources radioactives utilisées dans le système de mesure de la radioactivité des centrales nucléaires (système KRT)

Publié le 05/05/2002

Centrale Phénix Réacteur de recherche - CEA

A la suite des dysfonctionnements observés en 2000 dans la gestion des sources radioactives, EDF a réalisé un bilan des sources présentes dans le système KRT.

Le système KRT est un réseau d'instrumentation mesurant la radioactivité en différents points de l'installation tant pour surveiller l'état du réacteur que pour assurer la radioprotection des travailleurs. Afin de pouvoir vérifier périodiquement le bon fonctionnement de ces détecteurs ou leur étalonnage, certains d'entre eux sont équipés d'une source radioactive interne servant de référence.

Le bilan provisoire établit par EDF (40 matériels restent encore à vérifier) donne les conclusions suivantes :

  • environ 4250 sources ont été identifiées,
  • 114 sources, dont la présence sur site a été un jour constatée, n'ont pas été retrouvées (les sites concernés sont : Belleville, Blayais, Bugey, Chinon, Creys-Malville, Cruas, Dampierre, Fessenheim, Gravelines, Nogent, Paluel, Penly et Tricastin),
  • certaines incohérences existent entre les quantités détenues physiquement par les sites et celles fournies par le constructeur.

En outre, EDF indique que les exigences réglementaires relatives aux conditions de détention des sources radioactives (demande de fourniture, étalonnage, documentation…) n'ont pas été systématiquement respectées.

La détention et l'utilisation de sources radioactives sont soumises à l'autorisation de la Direction générale de la sûreté nucléaire et de la radioprotection (DGSNR) depuis avril 2002 et précédemment la Commission interministérielle des radioéléments artificiels (CIREA) mais également à certaines dispositions du code de la santé publique et de plusieurs décrets et arrêtés ministériels relatifs à la protection des travailleurs ou du public. Y sont notamment énoncées des exigences relatives aux conditions de stockage, de vérification périodique de l'étanchéité, d'inventaire et d'élimination des sources radioactives.

Pour retrouver sur chaque site une situation conforme à la réglementation, et garantir à l'avenir la traçabilité de tous les mouvements de matériels et des sources du système KRT, EDF a engagé un plan d'actions dont la mise en oeuvre sera contrôlée par l'Autorité de sûreté nucléaire. Compte tenu des défauts relevés par EDF dans la gestion des sources radioactives placées dans les matériels du système KRT, cet incident générique est classé au niveau 1 de l'échelle INES.

 

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie