Défaillance de soupapes d'isolement du circuit de vapeur principal - réacteur n°3

Publié le 11/06/2008

Centrale nucléaire de Paluel Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 1er juin 2008, les agents de la centrale nucléaire de Paluel ont mis en évidence une défaillance matérielle concernant plusieurs vannes d'isolement du circuit de vapeur vive principale (VVP) du réacteur n°3. En cas d'ordre de fermeture urgent, cette situation aurait conduit l'une des vannes concernées à se fermer trop lentement.

Le circuit de vapeur vive principale (VVP) comprend quatre lignes. Chacune achemine la vapeur produite par un générateur de vapeur hors du bâtiment réacteur vers la salle des machines où se trouve la turbine. Chaque ligne dispose d'une vanne d'isolement, qui permet de couper l'arrivée de vapeur vers la salle des machines.

Le fonctionnement des vannes d'isolement est contrôlé par un circuit d'air comprimé commandé par plusieurs électrovannes. Le 1er juin 2008, à l'occasion de la réalisation d'essais périodiques sur ces électrovannes, les agents de la centrale nucléaire de Paluel ont constaté que le temps de fermeture de certaines de ces vannes était trop long. L'exploitant a identifié que 4 de ces électrovannes étaient défaillantes et a procédé à la mise à l'arrêt du réacteur pour les remplacer.

En cas d'ordre de fermeture urgent, cette situation aurait conduit l'une des vannes d'isolement à se fermer trop lentement. Cette situation constitue un écart par rapport aux règles générales d'exploitation (RGE).

En raison du non-respect des règles générales d'exploitation, cet incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie