Contamination d'un opérateur et de locaux lors d'une opération de manutention de matières radioactives

Publié le 16/09/2004

Atelier de technologie plutonium (ATPu) Fabrication ou transformation de substances radioactives - CEA

Le 6 septembre 2004, lors du transfert d'un lot de rebuts entre deux cellules de la zone contrôlée de l'Atelier de Technologie du Plutonium (ATPu) du CEA/CADARACHE, le système de détection a décelé une augmentation de l'activité radiologique ambiante dans ces deux cellules et a déclenché le système d'alarme. Un défaut de l'enveloppe de confinement du lot de rebuts et un non-respect des procédures de manutention - notamment l'absence de contrôle radiologique corporel de l'opérateur en charge de l'opération - ont conduit à la contamination de celui-ci et des locaux dans lesquels il est intervenu.

L'agent contaminé fait actuellement l'objet d'examen radio-toxicologiques complémentaires par le service de santé du site de Cadarache.
Les locaux affectés, plusieurs cellules de travail ainsi que le couloir matériel de l'installation, font l'objet d'opérations de décontamination. Certains de ces locaux ont d'ores et déjà été remis en service.

L'Autorité de sûreté nucléaire a rapidement réalisé une inspection inopinée afin d'évaluer l'impact de cet incident sur la sûreté de l'installation et d'examiner les circonstances de l'incident. Cette inspection n'a révélé aucun élément susceptible de remettre en cause la sûreté de l'installation.

Cet incident n'a pas eu de conséquence sur l'environnement. Compte tenu de la perte d'une barrière de confinement de matières radioactives et dans l'attente des résultats des examens radiotoxicologiques en cours de l'agent contaminé, cet incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

L'Atelier de Technologie du Plutonium (ATPu), implanté sur le site du CEA/CADARACHE, est une installation gérée par COGEMA où étaient réalisés, jusqu'en juillet 2003, des crayons de combustibles MOX pour les réacteurs à eau pressurisée. Depuis cette date, l'atelier se consacre principalement au conditionnement des rebuts de ses anciennes fabrications en vue de leur évacuation.

Ces opérations occasionnent le transfert de lots de rebuts entre boîtes à gants ; ils sont alors placés et manutentionnés sous une double enveloppe étanche en vinyle afin de prévenir toute dissémination de contamination.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie