Absence d’isolement d’une traversée de l’enceinte de confinement du bâtiment réacteur

Publié le 11/07/2011

Centrale nucléaire de Golfech Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Entre le 24 juin et le 29 juin 2011, deux vannes d’isolement d’une traversée de l’enceinte du réacteur n° 2 du Centre Nucléaire de Production d’Électricité de Golfech n’étaient ni fermées ni commandables depuis la salle de commande du réacteur.

Le réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Golfech est en arrêt programmé depuis 18 juin 2011 pour recharger une partie de son combustible et effectuer des opérations de maintenance.

L’enceinte de confinement d’un réacteur est un bâtiment béton à l’intérieur duquel se trouve la cuve, le cœur du réacteur, les générateurs de vapeurs et le pressuriseur. Elle constitue la troisième des trois barrières existant entre les produits radioactifs contenus dans la coeur et l’environnement. De nombreuses canalisations nécessaires au fonctionnement de l’installation traversent cette enceinte. Des vannes, situées de part et d’autre de la paroi en béton, permettent d’obturer chacune de ces canalisations. Lorsque le réacteur est à l’arrêt, les règles générales d’exploitation exigent que les traversées d’enceinte soient isolées par au moins un organe d’isolement ou isolables depuis la salle de commande par deux organes d’isolement.

Le 24 juin 2011, afin de réaliser des contrôles sur deux vannes d’isolement d’une traversée de l’enceinte de confinement, celles-ci ont été mises dans une configuration ouvertes et ont été déconnectées électriquement, ce qui rendait leur commande depuis la salle de commande impossible. L’écart a été détecté et corrigé le 29 juin 2011 en fermant manuellement une des deux vannes d’isolement.

Du fait de l’absence d’accident nécessitant un confinement de produits radioactifs, cet événement n’a pas eu de conséquence réelle ni sur le personnel, ni sur l’environnement, ni sur la sûreté de l’installation. Toutefois, compte tenu du non respect des règles générales d’exploitation, il a été classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie