Absence d'identification de l'indisponibilité du circuit de refroidissement intermédiaire ayant entraîné un non respect des spécifications techniques d'exploitation

Publié le 02/07/2007

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Dans la nuit du 16 au 17 juin 2007, l'exploitant de la centrale de Belleville a réalisé un essai périodique sur le circuit de refroidissement intermédiaire du réacteur n°2. Ce circuit assure le refroidissement des systèmes implantés dans l'îlot nucléaire dans tous les domaines de fonctionnement de la tranche.

Bien que, lors de l'essai, un critère de sûreté relatif au temps de fermeture de vanne n'ait pas été respecté, l'exploitant n'a pas identifié que le matériel devait être considéré comme indisponible. Seule une intervention sur la vanne a été programmée pour les jours suivants.

Ce n'est que le matin qu'une nouvelle analyse de l'écart a conclu à l'indisponibilité du circuit sur une des deux voies redondantes. L'exploitant est alors intervenu rapidement sur la vanne. La voie concernée aura finalement été indisponible pendant une durée de 10 heures, alors que les spécifications techniques d'exploitation précisent que la durée d'indisponibilité de ce dispositif ne doit pas excéder 1 heure. L'autre voie redondante aurait toutefois permis d'assurer entièrement le refroidissement des circuits en cas d'accident.

En raison d'un non respect des spécifications techniques d'exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie