Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n°2

Publié le 07/04/2008

Le réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Chooz a été arrêté pour maintenance et renouvellement du combustible du 16 février au 31 mars 2008.

Outre le renouvellement d'une partie du combustible et la maintenance programmée, les principaux chantiers réalisés par l'exploitant à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  1. Intervention sur le contrôle commande pour intégrer le retour d'expérience de « l'état fin de palier » et intégrer les modifications permettant une nouvelle gestion du combustible ;
  2. Contrôle par courant de Foucault des tubes des générateurs de vapeur ;
  3. Visite réglementaire de la partie secondaire des générateurs de vapeur
  4. Visite externe et interne d'un des deux échangeurs servant au refroidissement à l'arrêt du circuit primaire.
  5. Révision complète de la turbine d'alimentation de secours des générateurs de vapeur

 

Pendant cet arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a procédé à trois inspections inopinées ayant permis de visiter vingt et un chantiers. Ces inspections ont porté sur :

  1. La surveillance des activités liées à l'arrêt du réacteur ;
  2. Le contrôle par EDF de la surveillance de ses prestataires ;
  3. La propreté et la sécurité ;
  4. La radioprotection et le respect du Code du travail sur divers chantiers en zone contrôlée.

 

Une quatrième inspection inopinée d'une durée de deux jours a porté sur la protection et la lutte contre l'incendie.

« Consulter les lettres de suite d'inspection de la centrale de Chooz »

L'arrêt s'est bien déroulé mais a été marqué par un nombre relativement élevé d'événements significatifs (7 au total.) Deux concernaient la radioprotection et les autres la sûreté.
L'un des événements concernant la sûreté a été classé au niveau un de l'échelle INES, les autres au niveau zéro. Il est relatif à un non-respect de procédure ayant entraîné une mise sous vide excessive du circuit primaire au redémarrage.

« Consulter l'avis d'incident du 28 mars 2008 »

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués pendant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 21 mars 2008 son accord au redémarrage du réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Chooz.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 16/02/2008

Date de redémarrage : 31/03/2008