Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Civaux (Vienne)

Publié le 14/06/2007

Le réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Civaux a été arrêté, pour maintenance et rechargement en combustible, du 10 mars au 4 mai 2007.

Les principaux chantiers réalisés par l'exploitant à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • Remplacement des filtres des puisards du bâtiment réacteur. Ces filtres ont pour fonction d'éviter l'aspiration de débris dans le circuit de recirculation d'eau en situation accidentelle. Cette modification fait suite à un événement significatif pour la sûreté générique déclaré par EDF en décembre 2003 ;

    Consulter l'avis d'incident 

 

  • Modification du tampon matériel du bâtiment réacteur. Cet accès par lequel transite les gros matériels participe au confinement du bâtiment réacteur ;

 

  • Contrôle des tubes des générateurs de vapeur. Les réacteurs à eau sous pression de 1450 MWe comportent quatre générateurs de vapeur. Un générateur de vapeur est un échangeur thermique entre l'eau du circuit primaire, portée à haute température et pression élevée dans le coeur du réacteur, et l'eau du circuit secondaire, qui se transforme en vapeur et alimente la turbine. Il comporte plusieurs milliers de tubes en forme de U.

Un événement significatif pour la sûreté a été déclaré et classé au niveau 1 de l'échelle INES. Il concerne l'utilisation de graisse non qualifiée sur une pompe du circuit de refroidissement à l'arrêt.

Pendant cet arrêt, l'ASN a procédé à 5 inspections qui portaient sur : 

  • l'installation de collecte et de tri des déchets du bâtiment des auxiliaires nucléaires, · la réalisation des contrôles non destructifs d'équipements mécaniques, 
  • le respect des dispositions de radioprotection et des procédures d'intervention sur divers chantiers, 
  • le contrôle et la maintenance préventive de différents organes de robinetterie importants pour la sûreté du circuit primaire principal.
  • Consulter la lettre de suite d'inspection de chantier

Lors des inspections réalisées, l'Autorité de sûreté nucléaire a relevé que le personnel EDF devait mieux accompagner les prestataires lors des opérations de contrôles non destructifs et de réparations réalisés sur les tuyauteries du circuit primaire.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 30 avril 2007 à l'exploitant son accord au redémarrage du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Civaux.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 10/03/2007

Date de redémarrage : 04/05/2007