Incident de manipulation de tritium dans un laboratoire non autorisé de l'Université de Montpellier II (34)

Publié le 28/07/2008

Université de Montpellier II 34080 Montpellier

L'ASN a été informée le 21 juillet 2008 d'un incident de contamination, dans les locaux de l'Unité Mixte de Recherche (UMR 5236) de l'Université de Montpellier II. Cette contamination est consécutive à la manipulation de sources dans des locaux non autorisés à cet effet.

L'ASN a réalisé une inspection réactive le 22 juillet 2008 pour analyser cet incident ainsi que les mesures correctives mises en place. A la demande d'un chercheur encadrant, un doctorant a manipulé une quantité faible de tritium dans un laboratoire non autorisé pour recevoir des radioéléments, sans prendre les mesures de précaution nécessaires. Un incident au cours de l'expérimentation a conduit le 27 juin 2008 à une contamination surfacique en différents endroits du local. Cette contamination a été mise en évidence par l'équipe de recherche au cours de la semaine du 30 juin 2008. Le local a été interdit d'accès et des opérations de décontamination ont alors été entreprises. Le 22 juillet 2008, il subsistait des points de contamination dans le local.

Une autre source d'iode 125 était par ailleurs entreposée dans le même laboratoire, sans avoir été utilisée. L'ASN a demandé son évacuation immédiate dans une filière appropriée.

Au titre du principe de précaution, et malgré les quantités faibles de radioactivité mises en jeu, l'ASN a demandé une prise en charge médicale des personnes ayant fréquenté le local pendant la période concernée par la contamination.

L'ASN a demandé à la présidence de l'université un rapport détaillé analysant les causes de la survenue de l'incident, ainsi que les causes de la déclaration tardive de l'incident. Par ailleurs, l'université devra faire réaliser un contrôle de contamination du local et des conduites d'évacuation par un organisme agréé en radioprotection. Une décontamination exhaustive devra ensuite être entreprise.

L'inspection du 22 juillet 2008 s'inscrit dans les actions de contrôle et de sensibilisation engagée par l'ASN au sein des universités et laboratoires de recherche qui utilisent des sources radioactives. L'ASN rappelle que tout incident mettant en jeu des matières radioactives ou une exposition potentielle de personne doit être déclarée sans délai à l'Autorité de sûreté nucléaire.

En raison de la dispersion de radionucléides dans un lieu non autorisé pour recevoir des matières radioactives, l'ASN a classé cet événement au niveau 1 de l'échelle INES, qui en compte 8 de 0 à 7.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie