Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

Projet de décision relative à la formation continue des professionnels de santé à la radioprotection des patients exposés aux rayonnements ionisants

Publié le 01/05/2016

Projet de décision réglementaire

Thèmes :

  • Utilisations médicales

Champ d’application et objectif de la décision

Le projet de décision de l’ASN est destiné à améliorer l’efficacité de la formation continue des professionnels à la radioprotection des patients fixée par l’arrêté du 18 mai 2004 dont les modalités sont devenues inadaptées.

Il encadre un dispositif rénové de formation continue à la radioprotection des patients, en définissant la finalité, les objectifs de formation dont le contenu (programme et conducteur pédagogique) est décliné, par profession ou par domaine, dans des guides professionnels établis par les sociétés savantes soumis à la validation de l’ASN.

Les nouvelles dispositions s’appliqueront aux professionnels de santé qui réalisent des actes ainsi qu’à d’autres professionnels susceptibles d’intervenir dans les aspects pratiques des procédures mettant en œuvre des rayonnements ionisants.  

Il renforce également les exigences relatives aux organismes de formation.

Contenu du projet de décision  

Le projet de décision comprend 3 titres :

  • Finalité et objectifs de la formation continue (articles 1 à 6)
  • Modalités de la formation continue (articles 7 à 11)
  • Dispositions diverses et transitoires (articles 12 à 15).

 Il est complété par 2 annexes :

  • les objectifs de formation par profession
  • les objectifs de formation par domaine

Référence de la consultation [2016.04.29]

Modalités de la procédure de participation du public portant sur le projet de décision de l'ASN relative à la formation continue des professionnels de santé  à la radioprotection des patients exposés aux rayonnements ionisants

Le projet de décision de l’ASN destiné à améliorer l’efficacité de la formation continue des professionnels à la radioprotection des patients fixée par l’arrêté du 18 mai 2004, dont les modalités sont devenues inadaptées, est mis à la disposition du public par voie électronique sur le site Internet de l’ASN pour une durée de 2 mois à compter du 01/05/2016.

Les observations peuvent être faites jusqu’à la date du 30 juin 2016.

Les observations reçues feront l’objet d’une synthèse qui précisera notamment les suites données à la consultation.

Au plus tard à la date de publication de la décision, la synthèse des observations reçues sera mise en ligne sur le site Internet de l’ASN pour une durée de 3 mois.

Projet de décision

A voir aussi

Date de la dernière mise à jour : 02/05/2016

Commentaires

  • le 01/07/2016 à 00:07 par 97007

    Objectif n°6

    Le libellé original peut être interprété par les professionnels comme une dimution de leur responsabilité. Quelle connaissance a le patient des risques des rayonnements ? Comment pourrait-il devenir co-acteur avec l'information succincte de radioprotection que peut faire le professionnel en marge d'un acte de thérapie ou de diagnostic ?

    J'ai proposé une nouvelle formulation qui me semble permettre de ne pas omettre le médecin demandeur quand il y en a un et de coller plus précisément aux orientations de la directive EURATOM.

  • le 30/06/2016 à 11:34 par 103903

    Formation RP patient

    Bonjour,

     

    Il était effectivement temps de dépoussiérer le texte réglementaire. 

     

    Ceci étant, quelques remarques :

    - La proposition de texte ne prévoit rien pour les praticiens de nationalité étrangère. Peut-on envisager des équivalences avec leurs formations RP patient nationales ? Doit-on appliquer le même délai d'un an que pour les praticiens ayant une attestation "périmée" ? 

    - Qui écrit les guides ? Quel est leur contenu ? La décision renvoyant à ces guides, il aurait été bien de pouvoir également les consulter.

    - Insister sur la connaissance métier du public à former est certes important mais je pense qu'il faut avant tout privilégier parmi les qualités attendues du formateur de solides connaissances en radioprotection. Mon expérience personnelle montre que pour les formations dispensées il y a maintenant dix ans dans le dentaire en particulier, le fait que ce soit des professionnels de l'art qui aient délivré la formation n'a pas toujours apporté un plus. Sur le terrain, j'ai pu constater que les chirurgiens dentitses ont bien plus appris et retenu lors de renouvellements effectués auprès d'un professionnel de la radioprotection spécialiste de la question et pédagogue confirmé (indépendant de ma société). Finalement, il est bien plus souhaitable d'avoir de très solides connaissances en radioprotection et une habitude de la formation pour délivrer cette formation porteuse plutôt qu'être d'abord un professionel du secteur avant d'être radioprotectionniste.

     

    - Sur quels critères détermine-ton les compétences pédagogiques puisque la décision y fait référence.

     

    - Enfin, choisir de mettre l'accent sur les organismes de formation permet de garantir peut-être les compétences pédagogiques mais empêche toute formation en interne. Se priver de la possibilité de formations en interne c'est se priver de formations collant au plus près de la réalité (bloc des erreurs ...).

     

    Hélène TOURNIER

    PCR 31

    PCR dentaire

  • le 27/06/2016 à 17:17 par 103673

    Formation Radioprotection Patients

     

    Bonjour,

     

    Reprendre le texte de la formation à la radioprotection des patients en s’appuyant sur les sociétés savantes, semblait effectivement indispensable.

     

    Cependant, il n’est question que de formation continue et aucunement de formation initiale.

     

    Certaines professions ont dans leur cursus une formation sur les rayonnements ionisants mais certaines n’ont parfois jamais été sensibilisées sur le sujet, notamment les chirurgiens.

     

    Ayant effectué des formations auprès des chirurgiens de notre établissement, j’ai pu constater une méconnaissance des risques et des principes réglementaires, tout simplement par manque de formation INITIALE.

     

    Serait-il possible d’intégrer de la formation sur la radioprotection dans le cursus initial des médecins et chirurgiens ? En effet, les internes en chirurgie sont parfois amenés à travailler seuls au bloc opératoire, et il est difficile pour un établissement comme un CHU de faire valider la formation des internes. Quelle est la responsabilité dans ce cas du CHU et/ou de l’Université ?

     

    Si la radioprotection faisait partie intégrante de la formation initiale, la phrase, « La formation continue des professionnels de santé à la radioprotection des patients a pour finalité de maintenir et de développer une culture de radioprotection afin de renforcer la sécurité des patients exposés aux rayonnements ionisants à des fins de diagnostic ou de thérapie. » prendrait alors tout sous sens.

     

    Dernier point, « Considérant qu’il convient d’améliorer l’efficacité des formations […] pour les professionnels pratiquant des actes de radiodiagnostic […] et pour ceux qui participent à leur réalisation », la fin de la phrase ne permet pas de clarifier la situation concernant le rôle des infirmières au bloc opératoire et la formation qu’il est obligatoire de leur dispenser.

     

    J’espère que ces quelques remarques paraitront constructives,

    Bien cordialement,

    Julia Rousseau, PhD

    PSRPM, CHU Grenoble

     

  • le 12/05/2016 à 18:26 par 102881

    Formation Radioprotection Patients

    Bonjour,

    Il était temps en effet de revoir cette formation, néanmoins si je suis en parfaite adequation avec vos objectifs et la plupart des choses abordées, j'ai quelques remarques.

    "le nom et le numéro d’enregistrement de l’organisme de formation ;" Actuellement je délivre cette formation en radiologie au personnel de mon entreprise (en respectant le programme des textes) mais je ne suis pas organisme de formation. Nombre d'entres nous effectuent cette formation et je pense que cela permet d'adapter son exposé à son auditoire, au materiel utilisé, aux lieux etc... et ne pas effectuer quelque chose de figé et laborieux comme le font certains organismes de formation. Nous nous efforçons de rendre la radioprotection "ludique" et que les gens repartent avec des idées simples, claires, qu'ils pourront mettre rapidement en pratique pour le bien de nos patients.

    "Le formateur doit justifier des compétences techniques fondées sur la connaissance des applications médicales des rayonnements ionisants et de leurs enjeux de radioprotection et une compétence pédagogique." J'ai assisté personnelement à des formations de RP patients ou l'effet des rayonnements avec la matière n'était de toute évidence pas assimilé, et je ne vous parle pas du reste.... Votre phrase concernant la compétence est trop floue. La présence d'un physicien médical dont c'est le métier est indispensable.

     

    Pour les compétences en fonction de l'activité c'est vraiment une excellente chose...

    Bonne continuation en espérant que mes remarques soient pertinentes pour vous

     

    Bien cordialement

     

    Vinent Plagnol, Ph.D

    v.plagnol@coradix.fr

    PSRPM/PCR

    Radiothérapie

    Radiologie

    Perpignan

Ajouter un nouveau commentaire

Pour ajouter un commentaire, merci de vous connecter ou de créer votre compte dans l'espace personnel