Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

La sûreté nucléaire et la radioprotection dans la région Bretagne en 2016 : l’ASN dresse un bilan globalement satisfaisant

Publié le 26/09/2017 à 10:45

Communiqué de presse

La division de Nantes de l’ASN a présenté, le 26 septembre 2017, le bilan de son action de contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection dans la région Bretagne pour l’année 2016.

Cette conférence de presse fait suite à la publication par l’ASN de son Rapport sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2016.

Au regard des résultats de son action de contrôle, et notamment des 44 inspections qu’elle a réalisées en 2016, l’ASN considère que le niveau de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en région Bretagne reste globalement satisfaisant.

Concernant la centrale nucléaire de Brennilis en démantèlement, l’ASN a contrôlé les opérations de remise à niveau de l’enceinte du réacteur après l’incendie survenu en septembre 2015 sur le chantier de démantèlement des échangeurs de chaleur, ainsi que les opérations de démantèlement de la station de traitement des effluents. L’ASN a en outre examiné les conditions d’entreposage des déchets conventionnels et radioactifs. L’ASN considère que le niveau de sûreté du site est globalement satisfaisant.

L’ASN estime que, sur le chantier de démantèlement des échangeurs, EDF doit accompagner les entreprises extérieures dans la rédaction des permis de feu et contrôler in situ la mise en œuvre des parades associées pour assurer une meilleure maîtrise du risque d’incendie.

Le calendrier des opérations de démantèlement de la station de traitement des effluents a été révisé compte tenu de plusieurs difficultés techniques. EDF a déposé une demande de modification du décret de démantèlement pour fixer en conséquence un nouveau délai de réalisation des opérations. Le décret modificatif a été publié au Journal officiel le 17 novembre 2016. EDF dispose de deux années supplémentaires pour procéder aux opérations de démantèlement partiel et devra déposer avant fin juillet 2018 un dossier de démantèlement complet.

En 2016, l’ASN observe que la culture de radioprotection progresse dans les secteurs d’activités tels que la radiothérapie, la médecine nucléaire…). En revanche, pour les pratiques d’imagerie interventionnelles (9 inspections en 2016), l’ASN relève des carences récurrentes en matière de formation des professionnels et d’optimisation des expositions, à l’exception des établissements qui avaient fait l’objet d’une précédente inspection, pour lesquels l’implication de physiciens médicaux contribue aux progrès significatifs relevés.

Lors des inspections, l’ASN veille au renforcement de l’analyse préalable des risques associés tant aux changements de technologie qu’aux changements organisationnels, et porte une attention particulière à l’adéquation des ressources humaines allouées à ces activités. En radiologie interventionnelle, les contrôles de l’ASN portent prioritairement sur l’optimisation des doses reçues par les professionnels, notamment au niveau du cristallin, et par les patients, ainsi que sur le renforcement de la formation de l’ensemble du corps médical à la radioprotection, en lien avec l’essor de nouvelles techniques.

S’agissant des anciens sites miniers d’uranium, l’ASN participe, au regard des enjeux de radioprotection, à la commission de suivi des sites bretons et a appuyé la DREAL pour le contrôle de travaux prévus par AREVA concernant l’enlèvement de stériles miniers, ainsi que la création d’une alvéole de stockage sur le site de Prat Mérien pour le stockage de ces stériles miniers. L’ASN observe également avec satisfaction le démarrage mi-2017 des premiers travaux d’enlèvement de stériles miniers. Enfin, l’ASN recommande de renouveler la campagne de mesure du radon dans les habitations situées à proximité immédiate de stériles miniers et n’ayant pas encore fait l’objet de telles mesures.

Contacts presse :

Pierre SIEFRIDT, chef de la division de Nantes de l’ASN, tél. : 02 72 74 79 34, pierre.siefridt@asn.fr

Hélène HERON, chef de la division de Caen de l’ASN, tél. : 02 50 01 85 08, helene.heron@asn.fr

Evangelia PETIT, chef du service presse de l’ASN, tél. : 01 46 16 41 42, evangelia.petit@asn.fr

Date de la dernière mise à jour : 26/09/2017