Mission internationale OSART d'audit de la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme)

Publié le 31/01/2002 à 00:00

Communiqué de presse

Le 31 janvier 2002, Philippe SAINT RAYMOND, directeur adjoint de l'Autorité de sûreté nucléaire, a participé à la réunion de clôture de la mission OSART (Operational Safety Review Team) qui s'est déroulée du 14 au 31 janvier 2002 à la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme).

 

Les missions OSART sont organisées par l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique) à la demande de l'Autorité de sûreté de chaque Etat membre. Conduites par des équipes d'une dizaine d'experts de toutes nationalités, elles visent à examiner en profondeur, avec un regard critique, l'organisation de l'exploitation de la sûreté en exploitation des centrales nucléaires.

 

Le 31 janvier, l'équipe d'audit a fait part oralement de ses premières conclusions. Elles sont globalement encourageantes et insistent sur les améliorations déjà enregistrées et le potentiel de progrès du site du Tricastin en matière de sûreté en exploitation.
Un effort doit toutefois être fait selon trois axes: l'attitude interrogative quand un écart ou une anomalie est constaté, la propreté et la bonne tenue des installations, le respect de toutes les règles de sécurité, de sûreté et de radioprotection.

 

L'Autorité de sûreté nucléaire examinera avec attention le rapport qui lui sera remis dans quelques mois et prendra en compte ses conclusions dans ses propres actions d'inspection et de contrôle.

 

Le rapport sera rendu public. Comme pour les missions précédentes, une mission de suivi sera demandée dans les 18 mois.

 

La prochaine mission OSART en France aura lieu fin 2002 sur la centrale nucléaire de Nogent.

 

Sont actuellement disponibles sur le site de l'Autorité de sûreté nucléaire "www.asn.gouv.fr" les rapports OSART précédents (en langue anglaise) concernant les centrales nucléaires de Flamanville (1995 et suivi en 1996), Dampierre (1996 et suivi en 1998), Paluel (en 1998 et suivi en 1999), Golfech (1998 et suivi en 2000), Bugey (1999 et suivi en 2000) et Belleville (2000).

 

 
Lire les précédents rapports :

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017