Actualités

Toute l'actualité de l'Autorité de sûreté nucléaire.

Publié le 29/05/2019 à 17:40

Note d'information

Faible rejet de sélénium-75

Lors d’une manipulation au sein des laboratoires du réacteur de recherche BR2 exploité par le Centre d’étude de l’énergie nucléaire (SCK-CEN) sur le site de Mol en Belgique, une source radioactive de sélénium-75[1] a été endommagée. Lors de cet incident, une faible quantité de sélénium radioactif a été rejetée dans l'atmosphère.

Publié le 24/05/2019 à 11:13

Communiqué de presse

Surexposition de personnels du service de médecine nucléaire du CHU de la Réunion

Le 6 mai 2019, le Centre hospitalier universitaire de la Réunion situé à Saint-Denis a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un incident survenu dans son service de médecine nucléaire. A la suite de dysfonctionnements affectant un injecteur automatique de médicament radiopharmaceutique, plusieurs travailleurs ont été exposés aux mains de manière inhabituelle.

Publié le 13/05/2019 à 15:19

Communiqué de presse

"Diesels de secours" de Civaux, Gravelines et Paluel : incident de niveau 2

L’ASN classe au niveau 2 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté nucléaire relatif à un défaut de résistance au séisme de tuyauteries des groupes électrogènes de secours à moteur diesel (diesels de secours) des centrales nucléaires de Civaux, Gravelines et Paluel.

Publié le 18/03/2019 à 17:44

Note d'information

Publication du décret "procédures" n° 2019-190 du 14 mars 2019

Le 14 mars 2019, le gouvernement, s’appuyant notamment sur l’avis de l’ASN du 21 juin 2018, a adopté, un décret qui intègre au code de l’environnement les dispositions réglementaires relatives aux installations nucléaires de base (INB) et au transport de substances radioactives.

Publié le 15/03/2019 à 14:31

Communiqué de presse

Groupes électrogènes de secours à moteur diesel : défaut de résistance au séisme

EDF a déclaré en 2017 un événement significatif pour la sûreté portant sur l’absence de démonstration de résistance au séisme des ancrages dans le génie civil de systèmes auxiliaires des groupes électrogènes de secours à moteur diesel (diesels de secours) de de ses réacteurs électronucléaires de 1300 MWe. L’ASN avait classé cet événement au niveau 2 sur l’échelle INES.