Site de Cadarache

Le site de Cadarache est implanté dans la commune de Saint-Paul-lez-Durance (Bouches-du-Rhône, 13). Il se situe aux confins de trois autres départements : Alpes de Haute Provence (04), Var (83) et Vaucluse (84).

EN SAVOIR PLUS

Un exercice nucléaire à dimension sismique. L'exemple de Cadarache

Lancer la vidéo

Un reportage sur le déroulement d'un exercice de crise avec simulation sur le terrain avec les différentes parties prenante et des civils.

 
Ce site nucléaire regroupe :

  • Le centre CEA de Cadarache au sein duquel sont notamment exploitées 20 installations nucléaires de base (INB), une installation nucléaire de base secrète (INBS) ainsi que des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE),
  • Le projet de réacteur expérimental international de fusion nucléaire (ITER) en cours de construction.

Centre CEA de Cadarache

Le centre CEA de Cadarache est implanté sur le site de Cadarache, dans la commune de Saint-Paul-lez-Durance (Bouches-du-Rhône, 13). Il se situe aux confins de trois autres départements : Alpes de Haute Provence (04), Var (83) et Vaucluse (84).

Créé en 1959, le CEA Cadarache est aujourd’hui un important centre de recherche et développement technologiques qui regroupe 20 installations nucléaires de base (INB), une installations nucléaire de base secrète (INBS) ainsi que des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE).

Le centre compte environ 450 bâtiments sur 1600 hectares, dont 950 enclos, et emploie de l’ordre de 5000 personnes (toutes entreprises confondues).

Les installations du centre sont dédiées à la recherche et au développement pour le soutien et l’optimisation des réacteurs existants et la conception de systèmes de nouvelle génération. La construction de nouvelles installations ou la rénovation d’installations anciennes, tout en poursuivant une activité de démantèlement, restent aussi un enjeu important pour le CEA durant les prochaines années. Le nouveau Réacteur européen Jules Horowitz (RJH), actuellement en construction, a pour but de doter la France et l'Europe d’un outil performant pour la production de radioéléments pour la médecine, la réalisation d’irradiations expérimentales et l’étude de nouveaux matériaux ou combustibles, principalement pour les réacteurs de quatrième génération.

Ces investissements résultent, d’une part, des engagements forts pris vis-à-vis de l’ASN, notamment concernant la tenue des installations au séisme, et d’autre part, de la volonté du CEA de faire de Cadarache son site d’expérimentation majeur en France concernant l’amont du cycle.

Les installations nucléaires de base civiles du CEA CADARACHE

Le Centre comprend 18 INB civiles :

 N° INB

INSTALLATION

 ACTIVITE

 22

PEGASE / CASCAD

Ancien réacteur expérimental mis à l'arrêt définitif en 1980 ; aujourd'hui entreposage de déchets radioactifs

 24

CABRI

SURA est constituée du réacteur CABRI

 25

RAPSODIE

Réacteur RAPSODIE : mis à l'arrêt définitif en 1983. LDAC : Laboratoire de découpe des assemblages combustibles (en cours démantèlement)

 32

ATPu

Atelier de Technologie du Plutonium - production de combustible MOX (en cours démantèlement)

 37

STE /STD

Station de Traitement des Déchets et Effluents

 39

MASURCA

Réacteur expérimental - Maquette Surcritique de Cadarache

 42 / 95

EOLE ET MINERVE

Réacteurs expérimentaux de type piscine

 52

ATUE

Ateliers de Traitement de l'Uranium Enrichi, en cessation définitive d'exploitation (en cours démantèlement)

 53

MCMF

Magasin Central des Matières Fissiles

 54

LPC

Laboratoire de Purification Chimique (en cours démantèlement)

 55

LECA /STAR

Laboratoire d'Examen des Combustibles Actifs (LECA) et Station de Traitement, d'Assainissement et de Reconditionnement (STAR)

 56

PARC D’ENTREPOSAGE

Parc d'entreposage et de décroissance de déchets radioactifs

 92

PHEBUS

Réacteur expérimental

 123

LEFCA

Laboratoire d'Etudes et de Fabrications expérimentales de Combustibles Avancés

 156

CHICADE

Installation dédiée à la réalisation de travaux de recherche et de développement

 164

CEDRA

Installation de traitement et à l'entreposage des déchets radioactifs solides

 169

MAGENTA

Réception et expédition de matières nucléaires

171

AGATE

Traitement des effluents liquides

172

RJH

Irradiation de combustibles nucléaires ou de matériaux et production de radioéléments artificiels

Appréciations 2017

En 2017, l’ASN a réalisé 47 inspections relatives aux INB du centre CEA de Cadarache et considère que le niveau de sûreté nucléaire demeure globalement satisfaisant. Elle note que les disparités observées antérieurement entre installations du centre subsistent sur certaines thématiques. Des inspections sur les installations STD et STE ont toutefois permis de s’assurer que la rigueur d’exploitation et le respect des engagements, pour lesquels l’ASN avait mis en demeure le CEA de s’améliorer, en 2016, sont revenus à un niveau satisfaisant. L’ASN reste néanmoins attentive aux engagements pris par l’exploitant sur ces installations et qui restent à solder. L’ASN a également pris acte de la reprise de la direction opérationnelle de l’Atelier de technologie du plutonium et du Laboratoire de purification chimique par le CEA le 31 janvier 2017, et reste attentive à la continuité des opérations de démantèlement débutées par Areva NC.

L’ASN rappelle que le CEA doit mener de manière concomitante, sur le centre de Cadarache, plusieurs projets d’ampleur, de nature et aux enjeux de sûreté variés. Concernant les travaux de démantèlement et les projets de reprise et conditionnement des déchets radioactifs historiques, qu’il s’agisse de la piscine d’entreposage de combustibles usés sur l’installation Pégase, du réacteur expérimental (à l’arrêt) Rapsodie, des ateliers de traitement de l’uranium enrichi, du magasin central des matières fissiles ou du parc d’entreposage des déchets radioactifs, l’ASN relève que les jalons d’évacuation des déchets et du combustible usé sont correctement suivis. Au niveau de l’Atelier de technologie du plutonium et du Laboratoire de purification chimique, les travaux pilotés par Areva NC pour éliminer les boîtes à gants et procéder à l’assainissement radioactif des cellules sont terminés. Concernant la poursuite de fonctionnement d’installations anciennes, dix rapports de réexamen périodique d’installations ont été remis en 2017 par l’exploitant. Ces rapports, qui analysent la conformité des installations à la réglementation et présentent des plans d’action d’amélioration continue en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection, seront instruits dans les années à venir. Concernant les travaux de construction ou de réaménagement d’INB, l’ASN estime que la construction du réacteur Jules Horowitz (RJH) se poursuit avec le niveau de rigueur requis. Sur le réacteur Cabri, les essais de qualification du réacteur dans sa nouvelle configuration se sont déroulés de manière satisfaisante, bien que la gestion des arrêts automatiques de réacteur liés à ces essais soit perfectible.

Les dispositions prises sur le centre en matière de pilotage de la sûreté nucléaire et de la radioprotection sont globalement satisfaisantes, malgré la complexité de l’organisation du CEA. En matière de surveillance des intervenants extérieurs, l’ASN relève l’entrée en application de plans de surveillance des prestations réalisées sur des éléments importants pour la protection. Par ailleurs, le pilotage des actions de retour d’expérience découlant des événements significatifs susceptibles d’intéresser plusieurs INB du centre est désormais opérationnel.

Concernant l’exploitation des INB, l’ASN porte une appréciation positive dans plusieurs domaines. La gestion des compétences et des formations est bien menée. Les facteurs sociaux, organisationnels et humains sont généralement pris en compte à leur juste mesure dans l’analyse des événements ainsi que dans les demandes de modification. La gestion des contrôles et essais périodiques s’est améliorée et atteint un niveau satisfaisant. L’ASN enregistre des progrès pour le respect des règles d’exploitation et documents afférents.

L’ASN considère que le CEA doit poursuivre ses efforts concernant la protection contre le risque d’incendie et la gestion des déchets. Pour ce qui est de la protection contre le risque d’incendie, l’ASN a demandé au CEA plus d’opérationnalité de ses équipes de secours. Elle sera notamment attentive à ce que les exercices « incendie » soient faits dans des conditions les plus réalistes possible. Dans le domaine de la gestion des déchets, une inspection de revue a eu lieu du 25 au 29 septembre 2017 et a conclu à une gestion des déchets assez satisfaisante sur le centre, avec des bonnes pratiques à consolider et quelques domaines perfectibles, notamment le respect de règles d’entreposage. Le pilotage au niveau du centre de Cadarache est assez satisfaisant, mais devra être renforcé notamment en matière de prise en compte des enjeux des INB concernées par la gestion des déchets et de gestion des écarts. L’ASN est également attentive à ce que la décision n° 2017-DC-0587 de l’ASN du 23 mars 2017, applicable au 1er juillet 2018, soit prise en compte dans l’évolution attendue du pilotage du centre.

Concernant le retour d’expérience de l’accident de Fukushima, le CEA a rencontré des difficultés pour débuter le chantier de construction de locaux robustes de gestion des situations d’urgence prévus dans la décision n° 2015-DC-0479 de l’ASN du 8 janvier 2015. L’exploitant a demandé un report de l’échéance initiale prescrite au 30 septembre 2018. Cette demande est en cours d’instruction. L’ASN prendra en compte le fait que ces locaux devront être dimensionnés notamment aux niveaux d’aléas extrêmes pour le séisme et la tornade.

La protection de l’environnement réalisée par le centre est satisfaisante. La révision des prescriptions relatives aux autorisations de rejet a abouti en juillet 2017 avec la signature par l’ASN des décisions relatives aux « modalités » et aux « limites » de rejet des INB du site. Le nouveau dispositif permet de mieux prendre en compte la situation réelle d’exploitation des INB du centre et encadre la mise à niveau des études d’impact de certaines INB. L’intégration des nouvelles dispositions de ces décisions est en cours d’intégration par l’exploitant dans son référentiel d’exploitation.

Actualités

Actualités des installations nucléaires du site de Cadarache

Lettres de suite d'inspections

Lettres de suite d'inspections des installations nucléaires du site de Cadarache

Avis d'incidents

Avis d'incident des installations nucléaires du site de Cadarache

Courriers de position

Courriers de position des installations nucléaires du site de Cadarache

Réglementation

Réglementation concernant les installations nucléaires du site de Cadarache

Participation du public

Participation du public concernant les installations nucléaires du site de Cadarache

Date de la dernière mise à jour : 13/04/2018