Les activités contrôlées dans le domaine médical

Depuis plus d’un siècle, la médecine fait appel, tant pour le diagnostic que pour la thérapie, à des rayonnements ionisants produits par des générateurs électriques ou par des radionucléides en sources scellées ou non scellées.

La médecine nucléaire

Inspection d'un service de médecine nucléaire

La médecine nucléaire est une spécialité médicale qui utilise des substances radioactives à des fins d’imagerie diagnostique ou de thérapie. Les services de médecine nucléaire utilisent des sources de rayonnements ionisants non scellées, mais aussi des sources scellées pour l’étalonnage et le contrôle des appareils, ainsi que des appareils électriques émetteurs de rayonnements X, pour la réalisation de certains examens diagnostiques.

Les enjeux de radioprotection des patients sont variables. S’ils sont relativement faibles dans le cas des activités diagnostiques, ils peuvent devenir importants dans le cas de certaines thérapies. L’ASN reste vigilante sur les dispositions mises en œuvre par les services pour s’assurer de l’administration de la bonne dose, au bon patient, pour la réalisation du bon examen ou, a fortiori, du bon traitement.

L’utilisation des différents types de sources de rayonnements ionisants entraine une exposition du personnel, à la fois par irradiation externe, mais aussi parfois par contamination interne. Les activités de contrôle menées par l’ASN ont pour objectif de vérifier que l’exposition du personnel est maintenue au niveau le plus faible possible, notamment par la mise à disposition d’équipements de protection, l’organisation du travail et une formation correcte du personnel.

L’utilisation de sources non scellées entraine la production de déchets et d’effluents contaminés, qui doivent être gérés et éliminés dans le respect des exigences réglementaires applicables. Le contrôle des modalités de gestion des déchets et des effluents constitue également un champ d’action important de l’ASN.

Installations et appareils spécifiques

Une installation type de médecine nucléaire est constituée d’un secteur d’accueil des patients, de salles d’injections, d’une salle d’attente réservée aux patients après l’injection et de salles d’acquisition des images, où sont installées les caméras.

Les doses

En diagnostic, une très faible dose de substance radioactive (ou médicament radiopharmaceutique ou encore traceur) est administrée au patient, le plus souvent par voie intra-veineuse.

Événements significatifs

Des évènements significatifs de radioprotection (ESR) chez les patients et chez les professionnels

Date de la dernière mise à jour : 03/05/2017