Le suivi des patients à la suite d’incidents de radiothérapie - Bilan des 10 ans de l’échelle ASN-SFRO

Publié le 08/10/2021

Pour les professionnels

Depuis 2008, les événements significatifs de radioprotection (ESR) affectant des patients dans le cadre d’une procédure médicale de radiothérapie sont classés sur l’échelle ASN-SFRO, élaborée par l’ASN, en concertation avec la Société française de radiothérapie oncologique (SFRO). L’échelle, dédiée à l’information du public, compte
8 niveaux : les écarts de 0 à 1, les incidents de  2 à 3 et les accidents de 4 à 7. La gravité des effets est appréciée en se référant à la classification clinique internationale utilisée par les praticiens (grades CTCAE).

Le suivi des patients à la suite d’incidents de radiothérapie

Le présent bulletin est consacré à l’étude rétrospective des patients ayant subi un ESR classé à un niveau 2 sur les dix dernières années. Les données relatives à 57 ESR et à 112 patients ont été recueillies et analysées par un doctorant à l’occasion des 10 ans de l’échelle ASN-SFRO. Quel bilan peut-on dresser ?

30% des patients perdus de vue, suivi médian inférieur à deux ans : les résultats de cette étude montrent que nous pouvons encore progresser !

C’est l’occasion pour le groupe de travail de rappeler l’obligation morale, consécutive à un ESR, de suivi du patient sur le long terme, au-delà des exigences de l’INCa (critère d’agrément n°18). Les professeurs Gilles Crehange (Institut Curie) et Norbert Ifrah (INCa) nous livrent leurs réflexions et prennent position pour un registre national en radiothérapie, permettant une surveillance sur le long terme, élargie aux dispositifs innovants et aux nouvelles pratiques thérapeutiques.

Le suivi des patients à la suite d’incidents de radiothérapie.pdf (PDF - 1.09 Mo )

Date de la dernière mise à jour : 08/10/2021