L'usine Georges Besse de séparation des isotopes de l'uranium par diffusion gazeuse

L’installation d’enrichissement de l’uranium Eurodif (INB 93) était constituée principalement d’une usine de séparation des isotopes de l’uranium par le procédé de diffusion gazeuse.

À la suite de l’arrêt de la production de cette usine en mai 2012, l’exploitant, Eurodif production, a mis en œuvre, de 2013 à 2016, les opérations de « rinçage intensif suivi de la mise « en air » d’Eurodif » (opération Prisme), qui consistaient à effectuer des opérations de rinçages répétés des circuits de diffusion gazeuse avec du trifluorure de chlore (ClF3), une substance toxique et dangereuse, qui a permis d’extraire la quasi‑totalité de l’uranium résiduel déposé dans les barrières de diffusion. Ces opérations sont désormais terminées.

L’exploitant a déposé sa demande de mise à l’arrêt définitif et de démantèlement de l’installation en mars 2015. En 2019, l’instruction du dossier s’est poursuivie et le décret prescrivant à Orano de procéder aux opérations de démantèlement de l’usine George Besse 1 a été publié le 5 février 2020.

En bref

181

Lettres de suite d'inspection

2

Consultations du public

31

Avis d'incidents

31

Rêglementation

Actualités

10 actualités

Publié le 23/06/2022 à 10:30

Région Auvergne-Rhône-Alpes : sûreté nucléaire et radioprotection en 2021

À l’occasion de la parution du Rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2021, la division territoriale de Lyon de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2021 en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Publié le 02/06/2021 à 11:30

Auvergne-Rhône-Alpes : bilan 2020

A l’occasion de la parution du Rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, la division territoriale de Lyon de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2020 en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Publié le 03/11/2020 à 12:00

Tricastin : démantèlement de deux installations du cycle du combustible

L’installation Georges Besse (INB 93) du site du Tricastin (Drôme) était destinée à l’enrichissement de l’uranium et est constituée principalement d’une installation de séparation des isotopes de l’uranium par le procédé de diffusion gazeuse. Elle avait été mise en service en 1978.

Publié le 22/06/2020 à 10:30

Auvergne-Rhône-Alpes : le niveau reste globalement satisfaisant

A l’occasion de la parution du rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, la division territoriale de Lyon de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2019 en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Publié le 20/06/2019 à 10:30

Conférence de presse de Lyon : en 2018, le niveau reste globalement satisfaisant

A l’occasion de la parution du rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, la division territoriale de Lyon de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2018 en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Publié le 28/01/2015 à 15:30

Noyau dur, situations d'urgence : prescriptions de l'ASN

En application des décisions de l’ASN du 5 mai 2011, AREVA et le CEA ont réalisé des évaluations complémentaires de sûreté (ECS) pour chacune de leurs installations présentant de forts enjeux, afin de prendre en compte le retour d’expérience de l’accident de Fukushima. Les « tests de résistance » (« stress tests ») réalisés en Europe pour les réacteurs de puissance ont en effet été étendus, en France, à toutes les installations nucléaires de base, y compris les installations du cycle et les installations de recherche. Les évaluations complémentaires de sûreté ont notamment pour objectif de déterminer les marges de sûreté dont disposent ces installations vis-à-vis des risques extrêmes tels que le séisme et l’inondation.

Publié le 28/06/2012 à 09:00

Rapport de l’ASN 2011 : « il y aura un avant et un après Fukushima »

L’ASN impose aux exploitants des travaux massifs consécutifs aux ECS pour renforcer la sûreté

L’ASN a présenté aujourd’hui 28 juin 2012 son Rapport sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2011 et a fait également un point sur les suites des Évaluations Complémentaires de la Sûreté (ECS) des installations nucléaires conduites après l’accident de Fukushima.

Publié le 25/10/2001 à 00:00

exercice

Un exercice de crise nucléaire a eu lieu le 25 octobre 2001 à Eurodif-Production (site du Tricastin). Cet exercice a permis de tester l'organisation que mettraient en place Eurodif et les pouvoirs publics afin de faire face à un accident nucléaire.