Site Orano du Tricastin

La plate-forme nucléaire Orano Cycle du Tricastin est un site nucléaire spécialisé dans la conversion et l’enrichissement de l’uranium. Il est piloté par une Direction unique, chargée entre autres d’harmoniser les démarches de sûreté, de sécurité, de santé et d’environnement.

Le site en bref

Site AREVA du Tricastin

La plate-forme nucléaire Orano (ex AREVA NC) du Tricastin est un site nucléaire spécialisé dans la conversion et l’enrichissement de l’uranium. Il est piloté par une Direction unique, chargée entre autres d’harmoniser les démarches de sûreté, de sécurité, de santé et d’environnement.

Le site s’étend sur 650 hectares, deux départements (Drôme et Vaucluse) et 3 communes (Pierrelatte, Saint Paul-Trois-Châteaux et Bollène).

Il est composé de 4 entreprises, filiales du groupe Orano : Orano, EURODIF Production, la Société d’Enrichissement du Tricastin et SOCATRI lesquelles exploitent 6 installations nucléaires de base (INB) et 2 ICPE classées Seveso haut.

TU5

INB n°155

W

SEVESO HAUT

Usines de conversion

INB n°105 et SEVESO HAUT

ATLAS

INB n°176

Georges Besse I

INB n°93

Georges Besse II

INB n°168

SOCATRI

INB n°138

Le site comprend également une INBS placée sous le contrôle de l’Autorité de sûreté nucléaire de défense.

La vie de la plate-forme

AREVA a soumis à l’ASN en 2012 une modification de l’organisation du site nucléaire Orano du Tricastin. Le projet consistait à mutualiser une partie des activités des exploitants nucléaires de la plate-forme Orano du Tricastin. Ainsi les activités « logistique », « laboratoires », « utilités », « effluents et déchets » du site nucléaire Orano du Tricastin ont été mutualisées au sein d’une direction opérationnelle : la direction des services industriels tandis que les fonctions sûreté, sécurité, environnement le sont au sein d’une direction fonctionnelle centralisée appartenant à la direction du site nucléaire Orano du Tricastin.

Le 22 octobre 2013, l’ASN a donné son accord à la mise en place de la direction de la sûreté, en l’assortissant de plusieurs réserves.

Appréciations 2018

À l’issue des inspections qu’elle a conduites sur le site en 2018, l’ASN considère que le niveau de sûreté des installations du site Orano Cycle du Tricastin a progressé, notamment grâce à l’arrêt progressif des installations les plus anciennes, à la mise en service d’installations présentant des standards de sûreté réévalués et à la fin des travaux issus du retour d’expérience de l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima.

L’inspection de revue que l’ASN a menée en 2018 sur le site, comprenant notamment plusieurs exercices et mises en situation, a mis en évidence que l’organisation et les moyens de gestion de crise, mutualisés, permettent de gérer une situation d’urgence quelle que soit l’installation accidentée. L’ASN considère, de plus, que la présence d’une force d’intervention locale, son organisation, les moyens à sa disposition et sa qualité d’intervention constituent un atout dans l’organisation de crise de la plateforme Orano Cycle du Tricastin, dont l’exploitation des installations présente des risques d’accidents chimiques et nucléaires.

À l’issue des autres inspections conduites en 2018, au niveau de la plateforme et de la direction centrale du site, l’ASN considère qu’Orano Cycle doit améliorer le suivi des engagements pris auprès de l’ASN et renforcer la surveillance des prestataires. Les transports de substances radioactives, qui sont désormais organisés de façon centralisée, sont gérés de façon satisfaisante.

Les inspections (transverses) portant sur la direction Orano TRICASTIN (réalisées à ce jour)

Date de la dernière mise à jour : 21/05/2019