Site Orano du Tricastin

Le site en bref

Site AREVA du Tricastin

La plate-forme nucléaire Orano (ex AREVA NC) du Tricastin est un site nucléaire spécialisé dans la conversion et l’enrichissement de l’uranium. Il est piloté par une Direction unique, chargée entre autres d’harmoniser les démarches de sûreté, de sécurité, de santé et d’environnement.

Le site s’étend sur 650 hectares, deux départements (Drôme et Vaucluse) et 3 communes (Pierrelatte, Saint Paul-Trois-Châteaux et Bollène).

Il est composé de 4 entreprises, filiales du groupe Orano : Orano, EURODIF Production, la Société d’Enrichissement du Tricastin et SOCATRI lesquelles exploitent 6 installations nucléaires de base (INB) et 2 ICPE classées Seveso haut.

TU5

INB n°155

W

SEVESO HAUT

Usines de conversion

INB n°105 et SEVESO HAUT

ATLAS

INB n°176

Georges Besse I

INB n°93

Georges Besse II

INB n°168

SOCATRI

INB n°138

Le site comprend également une INBS placée sous le contrôle de l’Autorité de sûreté nucléaire de défense.

La vie de la plate-forme

AREVA a soumis à l’ASN en 2012 une modification de l’organisation du site nucléaire Orano du Tricastin. Le projet consistait à mutualiser une partie des activités des exploitants nucléaires de la plate-forme Orano du Tricastin. Ainsi les activités « logistique », « laboratoires », « utilités », « effluents et déchets » du site nucléaire Orano du Tricastin ont été mutualisées au sein d’une direction opérationnelle : la direction des services industriels tandis que les fonctions sûreté, sécurité, environnement le sont au sein d’une direction fonctionnelle centralisée appartenant à la direction du site nucléaire Orano du Tricastin.

Le 22 octobre 2013, l’ASN a donné son accord à la mise en place de la direction de la sûreté, en l’assortissant de plusieurs réserves.

Appréciations 2017

Les inspections menées en 2017 auprès de la direction Areva du Tricastin sur les thèmes de la radioprotection des travailleurs, de la surveillance de l’environnement ont mis en évidence des pratiques satisfaisantes. L’ASN a également conduit une série d’inspections inopinées sur le thème des dispositifs de rétentions permettant de prévenir les pollutions de l’environnement. Ces inspections ont mis en évidence l’existence d’un socle d’exigences communes, mais dont le suivi et le contrôle peuvent encore être améliorés.

Areva a présenté à l’ASN en 2016 un projet visant à poursuivre la mutualisation de l’organisation des exploitants, pour aboutir à une organisation du site intégrée, qui reposerait sur des directions fonctionnelles transversales. Cette modification conduirait notamment à une réorganisation de la direction chargée de la sûreté et de l’environnement. L’ASN a jugé fin 2016 que le dossier initialement remis n’était pas recevable, dans la mesure où il ne démontrait pas comment les exploitants nucléaires, responsables de la sûreté de leurs installations, pourront exercer cette responsabilité. La nouvelle version du dossier soumise par l’exploitant est en cours d’instruction. L’ASN prendra position au premier semestre 2018 sur cette demande.

Les inspections (transverses) portant sur la direction Orano TRICASTIN (réalisées à ce jour)

Date de la dernière mise à jour : 13/04/2018