Parc d'entreposage des déchets radioactifs

L’ INB 56, déclarée en janvier 1968 pour le stockage de déchets, assure l’entreposage de déchets solides radioactifs historiques du centre de Cadarache. Elle comprend 3 piscines, 6 fosses, 5 tranchées et des hangars, qui contiennent notamment des déchets MA‑VL provenant du fonctionnement ou du démantèlement d’installations du CEA. L’INB 56 fait partie des priorités identifiées par le CEA dans sa nouvelle stratégie de démantèlement et de gestion des déchets.

En bref

102

Lettres de suite d'inspection

4

Consultations du public

8

Avis d'incidents

22

Rêglementation

Appréciations 2020

En dehors du premier confinement, les opérations de reprise des déchets contenus dans les fosses récentes et de désentreposage des hangars se sont poursuivies.

Dans le cadre de la phase préparatoire à la reprise des déchets dits « moyennement irradiants », le CEA poursuit la caractérisation de la composition des déchets, opération qui fait l’objet d’une demande d’autorisation auprès de l’ASN, aujourd’hui en cours d’instruction.

Concernant la protection de l’environnement, le dernier réexamen périodique de l’installation a mis en évidence un besoin d’amélioration de la surveillance des nappes situées sous l’installation. Dans ce cadre, le CEA a commencé l’installation de nouveaux piézomètres en 2020. Un plan d’action relatif à l’amélioration de la gestion des eaux pluviales sur l’installation est par ailleurs actuellement en cours de déploiement pour assurer le respect de la décision n° 2013‑DC‑0360 de l’ASN du 16 juillet 2013.

L’ASN estime que le niveau de sûreté nucléaire et de radioprotection de l’INB 56 est satisfaisant. Des améliorations ont notamment été constatées dans le suivi des engagements pris envers l’ASN.

Date de la dernière mise à jour : 10/09/2021