Atelier de technologie plutonium (ATPu)

L’ATPu (INB 32) assurait la production d’éléments combustibles à base de plutonium, destinés aux réacteurs à neutrons rapides ou expérimentaux à partir de 1967, puis, de 1987 à 1997, aux réacteurs à eau sous pression (REP) utilisant du combustible MOX. Les activités du LPC (INB 54) étaient associées à celles de l’ATPu : contrôles physico‑chimiques et examens métallurgiques, traitement des effluents et déchets contaminés. Les deux installations ont été arrêtées en 2003 et sont en cours de démantèlement.

En ce qui concerne l’ATPu, conformément au dernier planning proposé par le CEA en novembre 2020, les campagnes de traitement des fûts riches en radionucléides émetteurs alpha issus de l’INB 56 ont été finalisées. Un état d’avancement trimestriel sera transmis à l’ASN jusqu’à l’évacuation des derniers déchets de ce chantier, prévue fin décembre 2022.

Dans le LPC, les opérations de dépose du procédé de cryotraitement se sont poursuivies en 2021.

En bref

130

Lettres de suite d'inspection

4

Consultations du public

28

Avis d'incidents

34

Rêglementation

Appréciations 2021

L’ASN estime que le suivi des barrières de confinement, la déclinaison de la décision n° 2017-DC-0592 de l’ASN du 30 novembre 2017 relative à la gestion des situations d’urgence, ainsi que la démarche méthodologique mise en place pour la réalisation des réexamens périodiques et le suivi des plans d’action associés par les deux installations sont globalement satisfaisants. L’ASN restera vigilante sur la remise en conformité des points de prélèvement des émissaires.

Date de la dernière mise à jour : 18/05/2022