Usine de production de radioéléments artificiels (CIS bio international)

L’UPRA constitue l’INB 29. Elle a été mise en service en 1964 par le CEA sur le site de Saclay, qui créa en 1990 la filiale CIS bio international, l’actuel exploitant. Cette filiale fut rachetée, à partir du début des années 2000, par plusieurs sociétés spécialisées dans la médecine nucléaire. En 2017, la maison mère de CIS bio international a fait l’acquisition de Mallinckrodt Nuclear Medecine LCC, pour former aujourd’hui le groupe Curium, qui possède trois sites de production (États‑Unis, France, Pays‑Bas).

En bref

148

Lettres de suite d'inspection

5

Consultations du public

49

Avis d'incidents

64

Rêglementation

Actualités

22 actualités

Publié le 04/08/2014 à 10:00

CIS bio international : mise en demeure de l'ASN

L’Autorité de sûreté nucléaire a mis en demeure le 6 mai 2014 la société CIS bio international, qui exploite l’Usine de production de radioéléments artificiels (UPRA) sur la commune de Saclay, de respecter les prescriptions relatives à la mise en place de dispositifs d’extinction automatique. Ces prescriptions devaient être opérationnelles le 31 mars 2014 ; or l’ASN a constaté au cours d’une inspection le 1er avril 2014 que l’exploitant n’avait pas mis en place de dispositifs d’extinction automatique dans les secteurs de feu contenant de l’iode.

Publié le 14/05/2014 à 11:15

L’ASN met en demeure la société CIS bio international

L’Autorité de sûreté nucléaire met en demeure la société CIS bio international, qui exploite l’Usine de production de radioéléments artificiels (UPRA) sur la commune de Saclay, de respecter les prescriptions relatives à la mise en place de dispositifs d’extinction automatique.

Publié le 22/07/2013 à 08:05

La poursuite d’exploitation de l’UPRA est soumise au respect de travaux importants

Dans sa décision du 19 mars 2013 qui conclut l’instruction du rapport de réexamen de sûreté de l’Usine de production de radioéléments artificiels de CIS bio international, implantée sur le site de Saclay (Essonne), l’ASN indique que sa poursuite d’exploitation est soumise au respect de travaux importants qui concernent notamment la maîtrise des risques d’incendie et la réduction de l’inventaire radiologique présent dans l’installation.

Publié le 11/04/2013 à 18:02

Mise en demeure de CIS bio international à Saclay

L’Autorité de sûreté nucléaire met en demeure la société CIS bio international, qui exploite l’Usine de production de radioéléments artificiels (UPRA) sur la commune de Saclay, de respecter les prescriptions relatives aux prélèvements et aux rejets de cette installation. L’UPRA élabore des produits radio pharmaceutiques à usage médical directement utilisables pour des diagnostics ou des thérapies.

Publié le 26/09/2012 à 09:45

ECS : 2ème série de rapports remis par les exploitants à l’ASN

Les exploitants EDF (pour ses installations en démantèlement), le CEA, Areva/FBFC, Iter Organisation et Cis bio International ont remis, pour le 15 septembre 2012, conformément au calendrier des ECS, leurs rapports pour 22 installations nucléaires jugées moins prioritaires par l’ASN. Cette démarche s’inscrit dans la continuité de celle engagée en 2011 pour les 79 installations jugées les plus prioritaires.

Publié le 25/10/2004 à 00:00

CISBIO à Saclay

Surveillance approfondie de CISBIO à Saclay (91) : bilan de l"ASN et de l'AFSSAPS