Centrale nucléaire de Chinon B

Vue aérienne de la centrale nucléaire de Chinon B - © EDF/AeroFilm/M. Didier
Vue aérienne de la centrale nucléaire de Chinon B - © EDF/AeroFilm/M. Didier

La centrale nucléaire de Chinon est située sur le territoire de la commune d'Avoine dans le département d'Indre-et-Loire, en rive gauche de la Loire. Elle comporte deux paires de réacteurs (B1 - B2 et B3 - B4) du type REP, qui sont situés au sud du site de Chinon. Chaque réacteur a une puissance électrique de 900 MWe et appartient au palier CP2. Les réacteurs B1 et B2 constituent l'installation nucléaire de base 107. Les réacteurs B3 et B4 constituent l'installation nucléaire de base 132.

En bref

467

Lettres de suite d'inspection

17

Consultations du public

172

Avis d'incidents

226

Rêglementation

Vue aérienne de la centrale nucléaire de Chinon B - © EDF/AeroFilm/M. Didier
Vue aérienne de la centrale nucléaire de Chinon B - © EDF/AeroFilm/M. Didier

Avis d'incidents

172 avis d'incidents

Publié le 28/10/2022

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

Non-respect de la conduite à tenir prévue par les règles générales d’exploitation du réacteur 1

Le 19 octobre 2022, EDF a déclaré à l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) un évènement significatif pour la sûreté relatif au non-respect de la conduite à tenir prévue par les règles générales d’exploitation (RGE) du réacteur 1 concernant l’indisponibilité d’une des vannes d’isolement du circuit de vapeur vive principale (VVP).

Publié le 29/07/2022

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

Contamination corporelle externe

Le 21 juillet 2022, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chinon a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif relatif à la radioprotection concernant l’exposition d’un travailleur à une dose supérieure au quart d’une limite de dose individuelle annuelle autorisée.

Publié le 19/07/2022

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

Non-respect de la conduite à tenir prévue par les règles générales d’exploitation du réacteur 2

Le 5 juillet 2022, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chinon a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un évènement significatif pour la sûreté concernant un non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur 2 relatif à l’indisponibilité d’un des deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel.

Publié le 11/07/2022

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

Défauts de résistance au séisme de matériels des groupes électrogènes de secours à moteur diesel

Le 8 juin 2022, EDF a déclaré à l’ASN des défauts de résistance au séisme des sources électriques de ses centrales nucléaires. Ces défauts ont été détectés lors de la réalisation de contrôles faisant suite à la décision de l’ASN du 19 février 2019 prescrivant une vérification de la conformité de ces systèmes. Les contrôles menés depuis 2019 avaient déjà permis de détecter plusieurs écarts.

Publié le 03/04/2022

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

Non-respect de la conduite à tenir prévue par les règles générales d’exploitation du réacteur 4

Le 28 mars 2022, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chinon a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un évènement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur 4 concernant la disponibilité du système de surveillance de la radioactivité.

Publié le 25/11/2021

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

Non-respect de la conduite à tenir prévue par les règles générales d’exploitation du réacteur 2

Le 17 novembre 2021, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chinon a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un évènement significatif pour la sûreté relatif au non-respect de la conduite à tenir prévue par les règles générales d’exploitation du réacteur 2 concernant la durée d’indisponibilité d’une source d’alimentation électrique de secours.

Publié le 21/07/2021

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

Détection tardive du non-respect de la concentration minimale en bore [...]

Le 16 juillet 2021, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chinon a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive du non-respect de la concentration minimale en bore de l'un des accumulateurs du circuit d’injection de sécurité.

Publié le 28/02/2021

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

Non-respect de la conduite à tenir prévue par les règles générales d’exploitation du réacteur 1

Le 16 février 2021, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chinon a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect de la conduite à tenir prévue par les règles générales d’exploitation (RGE) du réacteur 1 concernant un dépassement du délai de repli de ce réacteur requis en cas de cumul d’événements.

Publié le 26/10/2020

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Défaut de résistance au séisme d’échangeurs du système de refroidissement intermédiaire

Le 29 septembre 2020, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à un défaut de résistance au séisme d’échangeurs du système de refroidissement intermédiaire de réacteurs des centrales nucléaires de Cruas, de Gravelines, de Saint-Laurent-des-Eaux ainsi que des réacteurs 1 et 4 de la centrale nucléaire de Chinon, 1, 2 et 3 de la centrale nucléaire de Dampierre et 3 et 4 de la centrale nucléaire du Tricastin.

Publié le 14/10/2020

Centrale nucléaire du Blayais Réacteurs de 900 MWe - EDF

Réalisation incomplète d’un contrôle de bon fonctionnement des grappes de commandes [...]

Le 2 septembre 2020, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à la réalisation incomplète d’un contrôle de bon fonctionnement d’un groupe de huit grappes de commande des réacteurs de 900 MWe des centrales nucléaires de Blayais, Chinon, Cruas, Dampierre, Gravelines, Saint-Laurent et Tricastin.

Publié le 17/08/2020

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

Non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur 3 de la centrale de Chinon

Le 14 août 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chinon a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect, détecté a posteriori, des règles générales d’exploitation du réacteur 3 concernant la disponibilité du système de surveillance de la radioactivité.

Publié le 19/05/2020

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse Réacteurs de 900 MWe - EDF

Défauts de résistance au séisme de matériels des groupes électrogènes de secours à moteur diesel

Le 17 avril 2020, EDF a déclaré à l’ASN des défauts de résistance au séisme de matériels des groupes électrogènes de secours des réacteurs 1 et 4 de la centrale nucléaire de Cruas, du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Chinon B et du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Gravelines.

Publié le 02/04/2020

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

Indisponibilité d’un capteur de pression du circuit de vapeur principal

Le 2 avril 2020, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect de la conduite à tenir imposée par les règles générales d’exploitation, en raison d’un défaut sur un capteur de pression du circuit de vapeur principal.

Publié le 24/03/2020

Centrale nucléaire du Blayais Réacteurs de 900 MWe - EDF

Défaut de résistance au séisme d’armoires électriques et châssis de relayage réacteurs de 900 MWe

Le 31 janvier 2020, EDF a déclaré à l’ASN un évènement significatif pour la sûreté portant sur un risque d’entrechoquement en cas de séisme entre des armoires électriques et des châssis de relayage des réacteurs de 900 MWe des centrales nucléaires du Blayais, du Bugey (à l’exception du réacteur 4), de Chinon, de Cruas, de Dampierre-en-Burly, de Gravelines et de Saint-Laurent-des-Eaux.

Publié le 23/12/2019

Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux Réacteurs de 900 MWe - EDF

Reclassement au niveau 1 de l’échelle INES d’un événement significatif affectant le combustible MOX

EDF a reclassé au niveau 1 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté nucléaire portant sur le cumul de deux anomalies affectant le combustible à base d’oxyde mixte d’uranium et de plutonium (MOX) de certains réacteurs nucléaires de 900 MWe.