L'usine Georges Besse de séparation des isotopes de l'uranium par diffusion gazeuse

L’installation d’enrichissement de l’uranium Eurodif (INB 93) était constituée principalement d’une usine de séparation des isotopes de l’uranium par le procédé de diffusion gazeuse.

À la suite de l’arrêt de la production de cette usine en mai 2012, l’exploitant, Eurodif production, a mis en œuvre, de 2013 à 2016, les opérations de « rinçage intensif suivi de la mise « en air » d’Eurodif » (opération Prisme), qui consistaient à effectuer des opérations de rinçages répétés des circuits de diffusion gazeuse avec du trifluorure de chlore (ClF3), une substance toxique et dangereuse, qui a permis d’extraire la quasi‑totalité de l’uranium résiduel déposé dans les barrières de diffusion. Ces opérations sont désormais terminées.

L’exploitant a déposé sa demande de mise à l’arrêt définitif et de démantèlement de l’installation en mars 2015. En 2019, l’instruction du dossier s’est poursuivie et le décret prescrivant à Orano de procéder aux opérations de démantèlement de l’usine George Besse 1 a été publié le 5 février 2020.

En bref

181

Lettres de suite d'inspection

2

Consultations du public

31

Avis d'incidents

31

Rêglementation

Courriers de position

4 courriers de position

Courrier du 14 mai 2014

Plateforme de Marcoule et site du Tricastin

Atalante Laboratoire de recherche et de développement et étude de production des actinides - CEA

Canalisation de transport de gaz naturel de Saint-Martin de Crau (13) à Saint-Avit (26)