Transport de substances radioactives – Non-respect d’une règle de maîtrise de criticité

Publié le 15/04/2022

Parcs uranifères du Tricastin Entreposage de substances radioactives - Orano Cycle

Le 5 avril 2022, la société  Orano CE établissement de Pierrelatte, a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), un événement significatif pour le transport de substances radioactives relatif au non-respect d’une règle de maîtrise de la criticité sur un convoi ferroviaire dont elle était destinataire.

L’événement concerne deux wagons chargés de 18 colis contenant de l’hexafluorure d’uranium allant du port de Dunkerque au site de Pierrelatte.

La réglementation des transports définit  un indice de sûreté-criticité en vue de limiter l’accumulation de colis contenant des matières fissiles pour assurer des marges opérationnelles suffisantes vis-à-vis du risque de criticité. Pour le transport ferroviaire, la réglementation du RID fixe à 50 la somme des indices de sûreté-criticité des colis par wagon si le transport est effectué sous utilisation exclusive sans approbation d’expédition complémentaire de l’ASN.

A réception du convoi ferroviaire, le 30 mars 2022, les opérateurs d’Orano ont constaté que la répartition des colis sur les deux wagons avait entraîné un dépassement de l’indice de sûreté criticité sur l’un d’eux.

Cet événement n’a pas eu de conséquence au cours du transport sur les personnes et l’environnement. Toutefois, l’événement a affecté la fonction de sûreté liée à la criticité. L’ASN classe au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des évènements nucléaires graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Date de la dernière mise à jour : 25/04/2022

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie