Tous les réacteurs du site Dépassements ponctuels de la température de 30°C en champ proche des rejets en Gironde

Publié le 12/09/2003

Centrale nucléaire du Blayais Réacteurs de 900 MWe - EDF

Pour la période allant des mois d’août à septembre 2003, le contrôle a posteriori des thermographes immergés en Gironde, relevés tous les 6 mois, a révélé des dépassements ponctuels de la température de 30°C à proximité des points de rejets.

L’analyse des mesures durant cette période a montré une cinquantaine de dépassements ponctuels. Ces dépassements ont eu une durée moyenne inférieure à 1 heure et une amplitude moyenne inférieure à 1°C.

De par la conception, il était impossible de détecter l’écart et d'agir en temps réel. En effet, les thermographes actuels installés en Gironde sont immergés et relevés tous les 6 mois par le Port Autonome de Bordeaux. Les résultats ne sont connus qu’après le dépouillement des enregistrements dans un service spécialisé à Grenoble.

Dans le cadre du nouvel arrêté d’autorisation de rejets du 18 septembre 2003, les thermographes actuels seront remplacés à compter de l'été 2005 par des thermographes retransmis en temps réel au CNPE ; cette modification permettra de suivre au plus près l’impact des rejets.

L'évènement n’a pas eu de conséquence sur la faune et la flore. Les campagnes 2003 de surveillance de l'estuaire de l'IFREMER et du CEMAGREF n'ont pour l'instant montré aucun effet qui soit directement imputable au fonctionnement du CNPE.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Événement hors échelle