Dépassement du délai autorisé pour la remise en conformité du système de ventilation de la salle de commande

Publié le 27/07/2012

Centrale nucléaire de Chooz B Réacteurs de 1450 MWe - EDF

Le 23 juin 2012, le réacteur est en fonctionnement et l’exploitant réalise un essai périodique sur une partie du système de ventilation de la salle de commande. Cet essai consiste à s’assurer de l’étanchéité d’un organe d’isolement (registre de ventilation) destiné à protéger la salle de commande en cas d’accident ayant conduit à une contamination à l‘extérieur des locaux.

Les résultats de l’essai sont conformes à l’attendu ; l’essai est déclaré satisfaisant. Le 2 juillet, après analyse du mode opératoire utilisé, l’exploitant conclut finalement que les résultats de l’essai ne permettent pas de garantir l’étanchéité du matériel considéré et déclare le système de ventilation partiellement indisponible conformément aux règles d’exploitation en vigueur. Cette décision, avec effet rétroactif, conduit au non respect du délai maximal d’indisponibilité de ce matériel, fixé à trois jours par les règles d’exploitation du réacteur.

L’exploitant a mis en place un dispositif d’obturation provisoire sur la partie du circuit de ventilation concernée par l’essai pour garantir l’étanchéité requise, dans l’attente d’une nouvelle méthode d’essai.

Cet incident n’a pas eu de conséquence sur la sûreté de l’installation.

Compte tenu du dépassement du délai de remise en disponibilité du système considéré, EDF a décidé de reclasser cet événement au niveau 1 de l’échelle INES, initialement déclaré au niveau 0.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie