Sortie du domaine de fonctionnement autorisé du réacteur 1 de Penly

Publié le 12/10/2021

Centrale nucléaire de Penly Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 23 septembre 2021, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à la sortie du domaine de fonctionnement autorisé par les règles générales d’exploitation du réacteur 1 à la suite de l’ouverture d’une vanne du circuit de contournement de la turbine.

Le circuit primaire est un circuit fermé, contenant de l’eau sous pression qui s’échauffe au contact des éléments de combustible. Le pressuriseur est un réservoir dont la fonction est de contrôler la pression du circuit primaire à l’aide de chaufferettes et d’un système d’aspersion.

Les règles générales d’exploitation (RGE) sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite associées. Elles précisent notamment les limites minimales et maximales autorisées pour la pression et la température de l’eau du circuit primaire.

Le 18 septembre 2021, l’exploitant a engagé la mise à l’arrêt du réacteur à la suite de la fermeture intempestive d’une soupape d’isolement du pressuriseur. Lors de cette opération, l’exploitant a été confronté à un dysfonctionnement d’une vanne du circuit de contournement de la vapeur au condenseur. Cette vanne, restée ouverte, a induit un refroidissement excessif de la vapeur et donc du circuit primaire. Les équipes de conduite n’ayant pas réussi à identifier l’origine de cette baisse de température, celle-ci s’est poursuivie jusqu’à la sortie du domaine autorisé de fonctionnement du réacteur.

En-deçà d’un certain seuil de température, des actions automatiques ont conduit à la fermeture de la vanne défectueuse et donc à la hausse de la température du circuit primaire. Le franchissement en direction opposée du même seuil de température a alors conduit à la réouverture de la vanne et donc à une nouvelle baisse de température du circuit primaire. Cette situation a ainsi engendré des oscillations de la température du circuit primaire. Le réacteur est sorti à cinq reprises de son domaine autorisé de fonctionnement, pour un temps cumulé de 8 minutes et 11 secondes.

Cet évènement n’a pas eu de conséquence pour les personnes et l’environnement. Néanmoins, en raison de la sortie du domaine autorisé de fonctionnement du réacteur, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires INES.

L’identification, suivie de l’isolement de la vanne défaillante, a permis à l’exploitant de stabiliser la température du réacteur, et de finaliser la phase de repli du réacteur.

Date de la dernière mise à jour : 12/10/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie