Sortie du domaine autorisé "pression - température" du circuit primaire principal

Publié le 10/02/2014

Centrale nucléaire du Tricastin Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 6 février 2014, l'exploitant de la centrale nucléaire du Tricastin a déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à un non respect des spécifications techniques d’exploitation du réacteur n°3.

Le 1er février 2014, l’exploitant de la centrale nucléaire du Tricastin a décidé de procéder à la mise à l’arrêt du réacteur n°3 dans le but de réaliser une intervention de maintenance sur le circuit secondaire principal du réacteur. Le 2 février 2014, les équipes de conduite ont entrepris les opérations de baisse de température et de pression du circuit primaire principal afin d’arrêter le réacteur.

Sur les réacteurs à eau pressurisée exploités par EDF, le circuit primaire est un circuit fermé, contenant de l’eau sous pression qui s’échauffe dans la cuve du réacteur au contact des éléments combustibles. Les spécifications techniques d’exploitation définissent les limites autorisées pour la pression et la température du circuit primaire qui doivent être suivies en permanence.

A l’occasion des opérations de mise à l’arrêt du réacteur n°3, à deux reprises, pendant des durées qui n’ont pas excédé 3 minutes, la température du circuit primaire est sortie des limites autorisées par les spécifications techniques d’exploitation du réacteur. Dès la détection de cet écart, le retour dans le domaine d’exploitation autorisé a été réalisé.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs.

Cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie