Situation d’écart du réacteur n°2 vis-à-vis des Spécifications Techniques d’Exploitation

Publié le 24/08/2010

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 14 août 2010, alors que le réacteur était en fonctionnement, l’exploitant a constaté qu’un de ses deux réservoirs de bore du circuit d’appoint en eau borée (REA) ne respectait pas les spécifications techniques d’exploitation.

Le bore est un corps qui a la propriété d’absorber les neutrons produits par la réaction nucléaire. Il est mélangé à l’eau du circuit primaire et permet ainsi de contrôler et, le cas échéant, d’arrêter la réaction nucléaire. Le mélange d’eau et de bore est préparé dans deux réservoirs du circuit d’appoint en eau borée. L’un de ces deux réservoirs ainsi rempli sert à faire des appoints dans le circuit primaire et à réguler sa concentration en bore.

Préalablement à la remise en exploitation du réservoir concerné, le 9 août 2010, des analyses chimiques ont été réalisées. La valeur de concentration en bore mesurée dépassait légèrement la valeur limite retenue pour prévenir tout risque de cristallisation du bore (mesure à 7513 ppm pour une limite fixée à 7500 ppm). En application des spécifications techniques d’exploitation, l’exploitant n’aurait pas dû autoriser la mise en exploitation de ce réservoir.

Cet incident n’a eu aucune conséquence réelle. Cependant, en raison du délai de 5 jours de détection de ce non-respect des spécifications techniques d’exploitation, il a été classé par l’ASN au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie