Série d'incidents survenus lors du redémarrage du réacteur - Réacteur n°3

Publié le 21/11/2000

Centrale nucléaire du Tricastin Réacteurs de 900 MWe - EDF

Trois événements sont récemment survenus lors des opérations de fin d'arrêt en cours sur le réacteur n° 3 de la centrale du Tricastin, entre le 21 et le 22 novembre. La centrale en a immédiatement informé l'Autorité de sûreté nucléaire. Ces trois événements successifs mettent en cause le respect des consignes et des spécifications techniques d'exploitation par les équipes de conduite :

  • non-respect des spécifications techniques lors du passage à 90°C, les pompes du circuit d'aspersion enceinte étant restées débrochées (non alimentées en énergie électrique) ;
  • arrêt erroné, contraire aux spécifications techniques, d'une pompe du circuit de réfrigération intermédiaire (RRI);
  • non-respect des prescriptions particulières imposées, lorsque la pression du circuit primaire est inférieure à 5 bars, pour limiter les vibrations du circuit de réfrigération à l'arrêt (RRA).

A ce titre, ces événements font l'objet d'une déclaration d'incidents significatifs. L'analyse technique étant en cours, ces événements ne sont pas encore classés dans l'échelle INES. Chacun d'entre eux fera l'objet d'un communiqué spécifique lorsque leur classement dans l'échelle INES aura été établi.

Cette succession d'anomalies a conduit l'Autorité de sûreté nucléaire à s'interroger notamment sur la qualité des opérations de conduite. En conséquence, l'Autorité de sûreté a conditionné l'autorisation de redémarrage du réacteur 3 à la présentation par EDF d'un plan de mesures visant à améliorer le respect des documents de conduite du réacteur et la rigueur des opérations de conduite.

Ce plan est en cours d'élaboration.

Une inspection sera réalisée par l'Autorité de sûreté avant la délivrance de l'autorisation de démarrage.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Événement hors échelle