Rupture de confinement primaire lors d'une opération de sortie de boîte à gants

Publié le 03/04/2007

Atelier de technologie plutonium (ATPu) Fabrication ou transformation de substances radioactives - CEA

Le 13 mars 2007, lors de la préparation du transfert d'un conteneur renfermant 4 pastilles d'oxyde de plutonium et d'uranium (MOX) d'une boîte à gant dans un sac vinyle, l'opérateur ne s'est pas aperçu d'un défaut d'intégrité du sac utilisé. Du fait d'une sollicitation extérieure, l'opérateur a alors interrompu son opération pour la reprendre ensuite, en oubliant de remettre son masque de protection en place. L'opérateur a alors transféré le conteneur dans le sac vinyle. Le conteneur n'a pu être retenu par le fond du sac et a chuté au sol.

Une partie des vêtements de l'opérateurs a été contaminée. Les premiers contrôles biologiques ont permis de montrer l'absence de toute contamination externe sur celui-ci. Cependant, des analyses radio toxicologiques complémentaires sont en cours afin d'écarter tout risque de contamination interne.
Cet événement a également entraîné une contamination des locaux, qui ont aujourd'hui été assainis.

Cet événement n'a pas eu de conséquence sur l'environnement. Le défaut de vigilance de l'opérateur vis-à-vis de la procédure utilisée ayant entraîné la perte du confinement primaire de matières nucléaires a amené l'Autorité de sûreté nucléaire à reclasser cet événement au niveau 1 de l'échelle INES.

L'Atelier de Technologie du Plutonium (ATPu), implanté sur le site du CEA/CADARACHE, est une installation gérée par AREVA NC où étaient réalisés, jusqu'en juillet 2003, des crayons de combustibles MOX pour les réacteurs à eau pressurisée. Depuis cet arrêt, l'atelier se consacre au conditionnement des rebuts de ses anciennes fabrications et prépare son démantèlement.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie