Rupture d'une canalisation de rejets d'effluents liquides à l'usine FBFC de Romans-sur Isère (Drôme)

Publié le 17/07/2008

Usines de fabrication de combustibles nucléaires de Romans-sur-Isère Fabrication de substances radioactives - Framatome

Le 17 juillet 2008 vers 17 h, l'usine franco-belge de fabrication de combustible (FBFC) du groupe AREVA/NP, située à Romans-sur Isère dans la Drôme, a informé l'Autorité de sûreté nucléaire de la rupture d'une canalisation enterrée de rejets d'effluents liquides uranifères.
 
L'ASN a décidé de réaliser une inspection immédiate. Trois inspecteurs de la division de Lyon de l'ASN se sont ainsi rendus sur place dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 juillet pour examiner les circonstances de l'événement ainsi que les mesures prises par l'exploitant.

Les inspecteurs de l'ASN ont relevé que :
-    la rupture de cette canalisation enterrée daterait, selon l'exploitant, de plusieurs années ;
-    l'exploitant a pris des mesures correctives destinées à protéger la zone contre les éventuelles intempéries.

L'exploitant va procéder, ce 18 juillet, au nettoyage de la zone contaminée. Les inspecteurs lui ont demandé que la totalité des matériaux retirés soit analysée pour évaluer la masse d'uranium présente.
 
Les inspecteurs ont relevé la non-conformité de cette tuyauterie vis-à-vis des exigences de la réglementation applicable qui demandent une capacité de résistance aux chocs suffisante pour éviter leur rupture.

L'ASN classe provisoirement cet événement au niveau 1 de l'échelle internationale de classement des événements nucléaires INES

drapeau-anglais Rupture of an underground pipe of uranium liquid discharges at the FBFC plant in Romans-sur-Isere (Drôme)

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie