Rupture d'un fût de déchets radioactifs

Publié le 01/10/2002

Zone de gestion de déchets solides radioactifs Stockage ou dépôt de substances radioactives - CEA

Le 1er octobre, au cours d'une opération de récupération d'un fût ancien de déchets radioactifs dans un puits d'entreposage de l'INB 72, le contenu du fût a chuté dans le puits à la suite de la rupture de sa partie inférieure qui était détériorée.

Par courrier du 17 mai 2002, en réponse à une demande formulée par l'Autorité de sûreté nucléaire, l'exploitant nucléaire avait indiqué que, en cas de dégradation d'un fût et selon l'état de dégradation avéré, sa récupération devait s'effectuer à l'aide d'appareillages distincts. L'exploitant avait communiqué à l'Autorité de sûreté nucléaire la liste des fûts avérés dégradés nécessitant l'utilisation d'un appareillage de récupération instrumenté.

Dans le cas présent, la récupération du fût, qui figurait sur la liste des fûts avérés dégradés et risquant donc de rompre, n'a pas été réalisée avec l'appareillage instrumenté comme annoncé dans le courrier du 17 mai 2002.

Cet incident n'a pas eu de conséquences sur l'environnement, ni sur la santé des travailleurs ou du public.

Cet incident a été classé, le 2 octobre, par l'exploitant, au niveau 0 de l'échelle internationale des événements nucléaires INES. Compte tenu des lacunes mises en évidence dans l'organisation de la qualité, l'incident a été reclassé au niveau 1 de cette même échelle.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie