Réglage des chaînes neutroniques non conformes aux règles générales d'exploitation

Publié le 24/09/2008

Centrale nucléaire du Tricastin Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 05 août 2008, le CNPE du Tricastin a informé l'Autorité de sûreté nucléaire que le réglage des chaînes de mesures neutroniques avait été réalisé lorsque le réacteur était refroidi par le circuit de réfrigérant à l'arrêt (état du réacteur dit « AN/RRA ») alors que ce réglage est à réaliser lorsque le réacteur est refroidi par les générateurs de vapeur (état du réacteur dit « AN/GV »).

L'exploitant doit surveiller en permanence le flux de neutrons émis par le coeur du réacteur pour pouvoir contrôler toute augmentation intempestive de puissance, il dispose pour cela de chaînes de mesures neutroniques. Ces chaînes comptabilisent le flux de neutrons et sont réglées pour arrêter le réacteur si le seuil d'arrêt automatique est atteint.

Le 11 juillet 2008, afin de mieux répartir la charge de travail, le réglage des chaînes de mesures neutroniques prévu en AN/GV a été avancé en AN/RRA. EDF n'a pas détecté que cette activité n'était pas autorisée en AN/RRA dans les règles générales d'exploitation (RGE).

Bien que le réglage des chaînes de mesures neutroniques ait eu lieu dans un état non prévu dans les RGE, cela n'a pas remis en cause leur fonctionnement.

Cet incident a été initialement déclaré par EDF au niveau 0 de l'échelle INES. Après analyse, et en raison d'un manque de culture de sûreté de la part d'EDF, l'ASN a reclassé cet incident au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie