Réacteur n° 2 Insdisponibilité de la pompe auxiliaire de charge

Publié le 28/12/2005

Centrale nucléaire de Cattenom Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le mardi 13 décembre 2005, la centrale nucléaire de Cattenom a informé l'Autorité de sûreté nucléaire du non-respect du critère de débit de la pompe auxiliaire de charge du réacteur n° 2 en cas de situation accidentelle.

Les pompes primaires assurent la circulation de l'eau dans le circuit primaire et donc le refroidissement du coeur. Les pompes de charge permettent notamment d'injecter de l'eau sous pression au niveau des joints des pompes primaires afin d'assurer leur étanchéité. La pompe auxiliaire de charge est utilisée en secours des pompes de charge, en cas de perte des alimentations électriques.

Lors des essais périodiques sur les pompes auxiliaire de charge, le débit d'injection d'eau au niveau des joints des pompes primaires est mesuré en situation normale de fonctionnement. La centrale nucléaire de Cattenom a constaté que, contrairement aux prescriptions de la règle d'essai, ce débit n'avait pas été comparé au critère de débit en cas de situation accidentelle. Après vérification sur les 4 réacteurs, il a été constaté que la pompe auxiliaire de charge du réacteur n° 2 ne satisfaisait pas le critère de débit d'injection imposé pour une situation accidentelle.

Après reprise des réglages de la pompe auxiliaire de charge du réacteur n° 2, cette pompe a été déclarée à nouveau disponible pour assurer sa fonction d'injection d'eau en cas de situation accidentelle.

Le dépassement du critère d'essai requis sur un réacteur ayant été identifié avec retard, cet incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.


Les pompes primaires assurent la circulation de l'eau dans le circuit primaire et donc le refroidissement du coeur. Les pompes de charge permettent notamment d'injecter de l'eau sous pression au niveau des joints des pompes primaires afin d'assurer leur étanchéité. La pompe auxiliaire de charge est utilisée en secours des pompes de charge, en cas de perte des alimentations électriques.

Lors des essais périodiques sur les pompes auxiliaire de charge, le débit d'injection d'eau au niveau des joints des pompes primaires est mesuré en situation normale de fonctionnement. La centrale nucléaire de Cattenom a constaté que, contrairement aux prescriptions de la règle d'essai, ce débit n'avait pas été comparé au critère de débit en cas de situation accidentelle. Après vérification sur les 4 réacteurs, il a été constaté que la pompe auxiliaire de charge du réacteur n° 2 ne satisfaisait pas le critère de débit d'injection imposé pour une situation accidentelle.

Après reprise des réglages de la pompe auxiliaire de charge du réacteur n° 2, cette pompe a été déclarée à nouveau disponible pour assurer sa fonction d'injection d'eau en cas de situation accidentelle.

Le dépassement du critère d'essai requis sur un réacteur ayant été identifié avec retard, cet incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie