Réacteur N°1 Indisponibilité d'une fonction de secours permettant de réguler la pression du circuit primaire pendant les phases d'arrêt du réacteur n°1.

Publié le 25/04/2006

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 16 avril 2006, un opérateur de la centrale nucléaire de Chinon a détecté qu'une vanne du réacteur n°1 permettant de réguler la pression primaire en cas de défaillance de la vanne principale pendant les phases d'arrêt était indisponible.

Lors des phases d'arrêt du réacteur, le combustible nucléaire est refroidi par l'intermédiaire d'un circuit spécifique, dit circuit de refroidissement à l'arrêt. Une vanne installée sur ce circuit permet de contrôler la pression du circuit primaire ; en cas de défaillance de ce composant, une autre vanne (de secours) permet d'assurer cette fonction.

Cette vanne avait été bloquée en position fermée, alors qu'elle aurait dû être ouverte, depuis le redémarrage précédent.

Par ailleurs, outre les phases d'arrêt, le circuit de refroidissement à l'arrêt pourrait également être requis en cas d'accident.

En raison de cette dégradation de la défense en profondeur, l'exploitant du CNPE de Chinon a proposé à l'Autorité de sûreté nucléaire de classer cet incident au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie