Réacteur 6 Indisponibilité de l'appoint automatique au circuit primaire

Publié le 11/12/2003

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 23 novembre 2003, alors que le réacteur n° 6 de la centrale nucléaire de Gravelines était en cours de redémarrage après un arrêt pour maintenance et rechargement de combustible, l'exploitant a constaté qu'un relais électrique n'était pas correctement branché.

Ce relais fait partie du circuit qui assure, lors des phases d'arrêt du réacteur, le niveau minimal et la circulation d'eau dans le circuit primaire, afin d'évacuer la chaleur résiduelle provenant du combustible présent dans le coeur du réacteur.

Le débranchement du relais aurait pu conduire à une insuffisance de refroidissement, en cas de brèche du circuit primaire. Il a rendu l'appoint automatique en réfrigérant primaire indisponible lors de phases de redémarrage du réacteur entre le 6 et le 23 novembre, phases durant lesquelles cette fonction était requise par les règles générales d'exploitation applicables.

De plus, l'application des procédures qualité aurait dû garantir le branchement correct du relais.

En première approche, l'exploitant avait proposé de classer cet incident au niveau 0 de l'échelle INES. Puis il l'a reclassé au niveau 1, après analyse par l'Autorité de sûreté nucléaire

 

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie