Réacteur 4 Erreur de rédaction et de validation d'une procédure

Publié le 16/03/2001

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly Réacteurs de 900 MWe - EDF

 Vendredi 16 mars, lors d'un contrôle réalisé pendant l'arrêt fortuit du réacteur 4, il a été détecté qu'un réservoir d'un circuit de sauvegarde avait un niveau d'eau inférieur à ce qui est requis par les règles générales d'exploitation (RGE). Ce circuit (EAS) sert à diminuer la température et la pression dans le bâtiment réacteur en cas d'accident.

Lors de la mise à jour en octobre 2000 d'un document servant à guider les essais périodiques sur ce réservoir, une erreur de rédaction a été commise, et pas été détectée lors de la vérification puis l'approbation du document. Cette erreur a eu pour conséquence d'empêcher la vérification du niveau réel de ce réservoir, qui s'est progressivement vidé en dessous du niveau minimal requis. Aussi est-il resté indisponible pendant une durée indéterminée (le dernier contrôle correct date du 23 novembre 2000).
Afin de corriger le niveau trop bas du réservoir, un appoint en eau a été réalisé.

En raison des conséquences qu'aurait pu entraîner l'indisponibilité de ce circuit de sauvegarde en cas d'accident, cet incident est classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie